...

Bulletin n° : B051 - Question et réponse écrite n° : 0813 - Législature : 54


Auteur Stefaan Van Hecke, Ecolo-Groen
Département Ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre Aide aux personnes à mobilité réduite dans les gares sans personnel.
Date de dépôt13/10/2015
Langue N
Publication question     B051
Date publication 20/11/2015, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai17/11/2015

 
Question

En principe, les personnes handicapées qui prennent le train peuvent compter sur l'aide de la SNCB. Ces dernières années, le procédures pour faire appel à cette aide ont fortement évolué. Là où, précédemment, le recours à cette aide était peu organisé et informel, des procédures et conditions très précises existent aujourd'hui. Celles-ci sont certes plus complexes, mais elles garantissent une aide au voyageur. Toutefois, la tendance croissante à supprimer le personnel permanent dans les gares y complique l'organisation de l'assistance aux voyageurs et permet moins de flexibilité. En cas de demande d'assistance dans une gare sans personnel, le service mobile "B for you" vient généralement en train de l'une des gares les plus proches pour aider la personne à monter ou descendre du train. Les gares dotées de personnel d'assistance permanent sont en mesure de répondre aux demandes imprévues des voyageurs. Il faut savoir qu'en principe, les personnes handicapées qui ont besoin d'une aide doivent la demander 24 heures à l'avance. Cependant, ces personnes souhaitent parfois aussi pouvoir décider à la dernière minute ou oublient parfois d'introduire leur demande à temps. Dans de tels cas, il est quasiment impossible pour les gares sans personnel de répondre à leurs attentes. En outre, il arrive régulièrement que des voyageurs, qui avaient pourtant demandé une aide 24 heures à l'avance dans une gare sans personnel, se voient répondre qu'aucune équipe mobile n'est disponible à ce moment-là. Dans plusieurs gares, la SNCB a conclu une collaboration avec une société de taxis afin de conduire les voyageurs à mobilité réduite jusqu'à la gare dotée de personnel d'assistance la plus proche. La gare Zeebrugge-Strand illustre parfaitement cette situation. Sur la plage de Zeebrugge, le groupe Intro ASBL a lancé il y a 10 ans déjà une initiative axée sur l'accessibilité des plages pendant l'été. Cette initiative, intitulée "Zon, Zee, ... Zorgeloos", veille à l'accessibilité des toilettes, prévoit un espace de soins avec élévateur, des lits et douches surélevés, tapis de plage adaptés et fauteuils roulants de plage. Il est dès lors incompréhensible qu'à un tel endroit, il soit si compliqué de bénéficier d'une assistance en gare pour monter et descendre du train. Qui plus est, cette gare est très accessible aux personnes à mobilité réduite. Il est donc d'autant plus étrange qu'aucune assistance permanente (au moins pendant les mois d'été ou les week-ends ensoleillés) n'y soit prévue. Une résolution a encore été adoptée en juillet en la matière. 1. En 2014, on a dénombré 57.524 demandes d'assistance. Combien de ces demandes concernaient-elles des gares ou des arrêts ne faisant pas partie de la liste des 131 gares dans lesquelles une assistance garantie (avec taxi ou non) est possible? 2. Combien de fois une demande telle que décrite à la question 1 n'a-t-elle pas pu être honorée, bien qu'elle ait été introduite à temps? 3. À la suite de l'adoption de la résolution, avez-vous déjà demandé à la SNCB de revoir sa règle des 24 heures? 4. La SNCB tient-elle compte de l'accessibilité des pôles touristiques populaires pour déterminer où prévoir une assistance permanente? a) Dans l'affirmative, pourquoi une gare comme Zeebrugge n'en bénéficie-t-elle pas? b) Dans la négative, ne pensez-vous pas qu'il conviendrait de le faire? 5. La SNCB tient-elle compte de l'accessibilité de la gare elle-même pour déterminer où prévoir une assistance permanente ou pas?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Réponse

Sur les 57.524 demandes d'assistance entrantes enregistrées, 3 % ont été refusées, ce qui représente environ 1.725 demandes. La SNCB ne dispose pas d'autres éléments de réponse. Depuis début 2016, la SNCB a réduit jusqu'à trois heures avant le départ le délai de réservation pour 18 grandes gares. Le choix initial des 103 gares avec assistance, qui remonte au contrat de gestion 2008-2012, tenait principalement compte de différents critères: la répartition géographique, l'importance de la gare et le niveau d'équipement de la gare (accessibilité des quais et présence de rampes d'accès). Le principe était qu'il devait y avoir dans un rayon de 10 kilomètres une gare où il était possible d'obtenir une assistance. À Zeebrugge-Strand, on dénombre environ 216 voyageurs qui prennent le train. La SNCB a choisi de faire de Zeebrugge-Strand une gare taxi (pendant les heures où ses trains desservent cette gare). De ce fait, Zeebruges-Strand fait partie des 131 gares de destination possibles également pour les personnes à mobilité réduite qui sont en chaise roulante, ce moyennant une réservation 24 heures au préalable via le Contact Center. Ce choix s'explique aussi comme suit. Dans les gares voisines de Knokke et Blankenberge, il y a une demande très importante d'assistance durant les mois d'été. Pour répondre à cette demande, le personnel nécessaire y est prévu. Dans le cadre de l'organisation territoriale actuelle de la SNCB, la mise sur pied d'une structure d'assistance "permanente" en gare de Zeebrugge-Strand nécessiterait de retirer du personnel des deux gares précédentes ce qui aurait des conséquences sur la qualité des prestations dans ces dernières gares.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DES TRANSPORTS | SERVICE | TRANSPORT FERROVIAIRE | FACILITES POUR HANDICAPES | GARE FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB