...

Bulletin n° : B055 - Question et réponse écrite n° : 0873 - Législature : 54


Auteur Els Van Hoof, CD&V
Département Ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre Les B-parkings.
Date de dépôt12/11/2015
Langue N
Publication question     B055
Date publication 21/12/2015, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai18/12/2015

 
Question

Dans une société en proie à une urbanisation croissante, il importe, pour la promotion des transports publics, et en particulier du transport ferroviaire, que les voyageurs puissent garer aisément et de manière sûre leur voiture ou leur vélo à proximité immédiate d'une gare, pour pouvoir faire ensuite la navette vers leur lieu de travail. La SNCB, qui a pour mission d'être en Belgique le principal acteur en matière de mobilité et positionne à cet égard l'intermodalité dans ses gares de manière à optimiser la mobilité des usagers du rail, répond à ce besoin au moyen des B-parkings. L'accessibilité des gares et la disponibilité de places de parking constituent en effet l'une des principales priorités de la SNCB. Des gares aisément accessibles contribueront en effet à encourager l'usage des transports publics. C'est pourquoi la SNCB investit dans l'accessibilité, l'extension et la rénovation des B-parkings, c'est-à-dire des parkings pour voitures, motos et vélos jouxtant les gares et offrant, par le biais d'un contrôle à l'entrée, une disponibilité garantie aux voyageurs qui empruntent régulièrement le train. Le contrôle des parkings à l'entrée permet en effet qu'un emplacement pour vélo ou voiture soit offert aux voyageurs réguliers. La SNCB a confié l'exploitation des parkings dont elle assurer la gestion a sa filiale B-Parking qui propose à son tour plusieurs " produits de stationnement " en fonction du type d'utilisateur. A cet égard, une distinction est établie entre : - les voyageurs empruntant régulièrement le train et titulaires d'un abonnement, qui achètent un abonnement de stationnement au guichet de la gare ou, s'agissant des parkings automatisés, prennent un ticket à l'entrée du parking et bénéficient du tarif préférentiel offert aux voyageurs; - les voyageurs occasionnels et sans abonnement peuvent, s'agissant des parkings automatisés, prendre un ticket à l'entrée et bénéficier du tarif préférentiel offert voyageurs, soit acheter une carte 5/10 accès. Pour les parkings pour vélos munis d'un sas d'accès, on peut acheter une carte 5/10 accès au guichet et bénéficier du tarif préférentiel offert aux voyageurs et, enfin : - les non-voyageurs qui achètent un abonnement de parking (1 mois pour les parkings automatisés) ou, s'agissant des parkings automatisés, achètent un ticket à l'entrée du parking ou, pour le parking pour vélos avec contrôle à l'entrée, achètent, au guichet de la gare et à un tarif normal, une carte 5/10 accès. La politique de la gratuité du stationnement à proximité des gares a en effet montré ses limites. Il semble en effet que là où le parking gratuit à été instauré alors qu'il était précédemment payant, une partie des navetteurs qui se rendaient à la gare autrement qu'en voiture (à pied, à vélo, en bus, etc.) ont renoncé à ce moyen de transport et sont retournés à la voiture. Cette mesure a provoqué une augmentation considérable de la demande de places de parking, sans entraîner cependant une augmentation significative du nombre de nouveaux voyageurs. 1. Pouvez-vous fournir une liste de l'ensemble des B-Parkings dans notre pays en fournissant séparément pour chacun d'eux des chiffres concernant leur taux d'occupation pour la période de 2012 à aujourd'hui? 2. Merci de ventiler les chiffres relatifs à l'occupation par B-Parking selon qu'il s'agit d'abonnements avec place garantie pour les voyageurs, d'abonnements avec place garantie pour les non-voyageurs, de cartes 5/10 accès, de tickets et d'abonnements de riverains. 3.Merci de fournir également les chiffres concernant le taux d'occupation pendant la semaine et le week-end. 4. L'aménagement de B-Parkings sur des nouveaux sites ou l'extension de B-Parkings existants sont-ils en préparation? Dans l'affirmative, quels nouveaux sites et quels B-Parkings existants sont-ils concernés ?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Réponse

1 à 3. La gestion des parkings est une activité commerciale. Tout comme pour d'autres activités soumises à la loi de l'offre et de la demande, la SNCB ne juge pas opportun de fournir des chiffres détaillés sur l'occupation des parkings. Depuis 2012, le taux moyen d'occupation des parkings gérés par B-Parking augmente de façon ininterrompue et atteint cette année (jusqu'en novembre 2015 compris) 73 %. Étant donné que la clientèle de B-Parking se compose principalement de voyageurs qui empruntent le train, l'occupation moyenne au cours du week-end se situe en-deçà de celle enregistrée les jours ouvrables. B-Parking prend des initiatives en vue de rentabiliser les parkings également le week-end. 95 % des clients des parkings gérés par B-Parking sont des voyageurs qui empruntent le train, ainsi que du personnel de la SNCB, d'Infrabel et de HR Rail. 4. Il est actuellement envisagé d'équiper, dans le courant de 2016, les parkings des gares suivantes d'un contrôle d'accès: - Deinze; - Enghien; - Luttre; - Mouscron; - Namur P2; - Rixensart RER; - Wetteren.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DES TRANSPORTS | TRANSPORT FERROVIAIRE | AIRE DE STATIONNEMENT
Mots-clés libresSNCB | STATIONNEMENT