...

Bulletin n° : B057 - Question et réponse écrite n° : 0883 - Législature : 54


Auteur Yoleen Van Camp, N-VA
Département Ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre Délai d'attente aux passages à niveau de Tielen, Herentals et Turnhout.
Date de dépôt19/11/2015
Langue N
Publication question     B057
Date publication 11/01/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai28/12/2015

 
Question

Un problème bien connu aux gares SNCB de Tielen, Herentals et Turnhout est le délai d'attente devant certains passages à niveau. Il s'agit concrètement du passage à niveau situé à Tielen, sur les axes routiers de Tielendorp et Gierlebaan. À Herentals, il s'agit des passages à niveau des voies de circulation Poederleeseweg et Belgiëlaan, qui causent d'énormes bouchons et délais d'attente. À Turnhout, enfin, c'est le passage à niveau sur l'axe De Merodelei qui pose problème. 1. a) Pouvez-vous indiquer les délais d'attente aux passages à niveau susmentionnés pour un jour de travail habituel? b) Pouvez-vous me donner une évolution de ces délais d'attente au cours des cinq dernières années? 2. À Herentals, il est déjà question depuis longtemps de creuser un tunnel sous la voie de chemin de fer à l'endroit des deux passages à niveau. Avez-vous une idée du coût que représentent actuellement pour notre économie les délais d'attente, et du gain économique potentiel si jamais ces passages étaient souterrains? 3. À Tielen, le problème se situe surtout au niveau du croisement qui a lieu toutes les heures entre le train en provenance d'Anvers et celui qui vient de Turnhout. Du fait qu'ils doivent se croiser à Tielen, les barrières restent parfois abaissées six à sept minutes, a fortiori si un des deux trains a du retard. a) Est-il nécessaire d'abaisser déjà les barrières à Tielendorp si un seul des deux trains est arrivé à Tielen? S'il y a du retard sur les lignes, ce train doit souvent attendre l'autre train pendant environ cinq minutes, afin qu'ils puissent se croiser à la gare de Tielen. Pendant ce temps-là, les barrières restent baissées. Est-ce nécessaire? b) Quelles solutions sont envisageables selon vous? 4. À Turnhout, toute la circulation autour de la gare, une gare qui, soit dit en passant, est en plein milieu de la ville, est totalement immobilisée chaque fois que les barrières sur l'axe De Merodelei s'abaissent. Cela ne ralentit pas seulement les voitures particulières, mais aussi les bus de la compagnie De Lijn. Quelles solutions pensez-vous pouvoir apporter à ce problème? Un tunnel est-il envisageable?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Réponse

1. a) - Herentals - Belgiëlaan PN 63 Temps de fermeture total sur 24 heures (jour ouvrable moyen): 4 h. et 58' Temps de fermeture moyen par fermeture: 2' et 36'' - Herentals - Poederleesteenweg PN 69 Temps de fermeture total sur 24 heures (jour ouvrable moyen): 4 h. et 10' Temps de fermeture moyen par fermeture: 2' - TielenTielendorp/Gierlebaan PN 84 Temps de fermeture total sur 24 heures (jour ouvrable moyen): 2 h. et 48' Temps de fermeture moyen par fermeture: 2' et 33'' - Turnhout - Merodelei PN 97 Temps de fermeture total sur 24 heures (jour ouvrable moyen): 2 h. et 7' Temps de fermeture moyen par fermeture: 1' et 56'' Le temps de fermeture de ces passages à niveau en 2015 a également été examiné. Il en ressort que dans la plupart des cas, le temps de fermeture demeure limité et que de très longs temps de fermeture ne se produisent donc qu'exceptionnellement. b) Il n'y a pas de données disponibles concernant la fermeture des passages à niveau les cinq dernières années. Il n'y a pas eu d'augmentation de l'offre de trains entre Herentals et Turnhout/ Mol ces cinq dernières années. 2. Non, nous ne disposons pas d'une analyse socio-économique coûts/ bénéfices. 3. a) il n'est pas nécessaire d'abaisser les barrières à Tielendorp après l'arrivée du premier train. La barrière est par contre abaissée à l'approche du train en croisement. Les barrières s'abaissent dès que la nécessité l'impose pour pouvoir garantir la sécurité dans tous les cas. Les chiffres indiquent que les délais d'attente supérieurs à 4 minutes ne se produisent qu'exceptionnellement. b) Les barrières sont abaissées lorsque le train est prêt pour le départ ou à l'approche du train en croisement. 4. À Turnhout, l'ouverture des signaux et l'abaissement des barrières interviennent seulement au départ du train. À l'arrivée à Turnhout, le passage à niveau se ferme à l'approche du train. Aucune étude de faisabilité technique n'a encore été réalisée pour le remplacement des passages à niveau par de vraies alternatives à Turnhout. En fonction de la solution retenue (tunnel pour vélos, tunnel à gabarit restreint, tunnel à gabarit entier), l'impact diffère très fortement. L'aménagement d'un tunnel à gabarit entier a un impact important dans un centre urbain densément bâti. De telles solutions requièrent de grandes rampes d'accès, ce qui s'accompagne d'expropriations. En tout état de cause, il convient de dégager un accord avec les autorités locales quant à l'approche de solution souhaitée.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocINFRASTRUCTURE DE TRANSPORT | PROVINCE D'ANVERS | POLITIQUE DES TRANSPORTS | CIRCULATION ROUTIERE | TRANSPORT FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB