...

Bulletin n° : B060 - Question et réponse écrite n° : 0921 - Législature : 54


Auteur Koenraad Degroote, N-VA
Département Vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des Bâtiments
Sous-département Sécurité et Intérieur
Titre Stands de tir (QO 7266).
Date de dépôt23/12/2015
Langue N
Publication question     B060
Date publication 01/02/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai25/01/2016

 
Question

Il est important que nos effectifs de police répondent aux normes minimales exigées en matière d'exercices de tir. On peut se référer à ce sujet à la circulaire GPI 48 qui fixe également le nombre minimal de sessions. Ces exercices de tir ont lieu dans les 175 stands de tir que compte le pays et dont 153 sont en usage. 89 de ces stands autorisent le tir dynamique. Un groupe de travail s'est penché sur ces stands de tir et le Comité P a lancé une enquête. Il en ressort que chaque Région fait face à une pénurie structurelle de stands de tir et que seule la moitié de ces stands convient pour un entraînement adéquat des policiers. Selon le Comité P, une approche plus rationnelle est donc nécessaire. Comment envisagez-vous de mettre en place une approche plus rationnelle en matière de stands de tir et de remédier à la pénurie structurelle?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Réponse

Comme j'ai déjà répondu à la question orale n° 2829 de madame Ben Hamou (Comte rendu intégral, Chambre, 2014-2015, commission de l'Intérieur, des Affaires générales et de la Fonction publique, 18 mars 2015, CRIV 54 COM 124, p. 9), la police fédérale se charge de la mise en oeuvre d'une analyse de ses besoins en stands de tir pour tous les arrondissements. Actuellement, toutes les données ne sont pas encore disponibles, étant donné l'évolution du personnel de police dans le cadre de l'optimalisation. Les derniers développements dans ce domaine affineront les données disponibles et compléteront les données manquantes. Jusqu'à présent, la police fédérale dispose de 11 stands de tir en fonction dans tout le pays. Cette capacité n'est bien entendu pas suffisante pour tous les services de la police fédérale. La police fédérale trouve alors des alternatives auprès des stands de tir de la police locale, de la Justice, de la Défense ou, en dernière instance, du secteur privé. Je veux cependant répéter que la capacité en termes de stands de tir pour la police fédérale à Bruxelles sera accrue: deux stands de tir supplémentaires seront mis à disposition à la fin de cette année. Et dans le cadre des projets de centralisation par arrondissement, il est également prévu de garantir l'aménagement ou la rénovation des stands de tir, et ce, sur la base des besoins identifiés. L'analyse effectuée actuellement nous donnera les données précises sur les lignes et les stands de tir nécessaires qui devront être aménagés. Comme déjà répondu préalablement, cet aménagement sera effectué en fonction du développement des projets et des possibilités budgétaires.

 
Desc. Eurovoc principalSECURITE PUBLIQUE
Descripteurs EurovocPOLICE | ARME A FEU ET MUNITIONS | SECURITE PUBLIQUE
Mots-clés libresSTAND DE TIR