...

Bulletin n° : B063 - Question et réponse écrite n° : 0770 - Législature : 54


Auteur Nele Lijnen, Open Vld
Département Ministre de la Justice
Sous-département Justice
Titre Cybercriminalité.
Date de dépôt14/01/2016
Langue N
Publication question     B063
Date publication 23/02/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai19/02/2016

 
Question

La cybercriminalité reste d'actualité. 1. a) Combien de fois vos services et/ou administrations ont-ils été victimes de hackers ou de cybercriminels en 2015? b) Dans quelle mesure le nombre de cyberattaques ciblant vos services a-t-il augmenté ou baissé par rapport à la période 2010-2014? 2. Quels étaient la nature et les effets de chaque incident? Par exemple, a-t-on dérobé des informations, attaqué un serveur ou un pc, saboté une infrastructure, etc.? Quels types d'attaques (attaques DDoS, notamment) sont les plus fréquents? Combien d'attaques ou d'incidents de ces types ont annuellement été enregistrés au cours de la période 2010-2015? 3. Qu'en est-il de l'évolution de ces attaques du point de vue de leur complexité, de leur degré de professionalisme, etc.? 4. Quelles mesures vos services et/ou administrations ont-ils prises pour se protéger des cyberattaques? 5. a) À combien de reprises vos services ou administrations ont-ils intenté des actions en justice en 2015 à la suite d'une cyberattaque? b) Quel suivi est réservé à ces actions en justice? 6. Estimez-vous vraisemblable que vos services aient déjà été attaqués par des cybercriminels, mais que ces attaques soient passées inaperçues en raison de techniques flexibles et faisant appel à des technologies avancées? 7. Vos services ont-ils déjà pris des initiatives dans le cadre de la mise en place du nouveau Centre pour la Cybersécurité Belgique? Les activités de ce centre ont-elles déjà eu une incidence sur vos services durant cette phase de démarrage? Dans l'affirmative, dans quelle mesure?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B068
Date publication 04/04/2016, 20152016
Réponse

1. et 2. Le service d'encadrement ICT du SPF Justice n'a pas connaissance d'actes de cybercriminalité sur le réseau de la Justice, mais ne peut pas les exclure vu les informations divulguées concernant des incidents survenus antérieurement sur des réseaux de fournisseurs. 3. Le service d'encadrement ICT rejoint la réponse de l'équipe d'intervention d'urgence en sécurité informatique fédérale (CERT). 4. Les mesures proposées ne sont pas communiquées au public afin d'éviter que la publication des risques et des vulnérabilités ne facilitent le piratage de l'infrastructure. 5. a) et b) Le service d'encadrement ICT ne dispose d'aucune information concrète en la matière. 6. Le service d'encadrement ICT n'en a pas connaissance. 7. Depuis le lancement du nouveau centre et la reprise du CERT, nous recevons régulièrement des avertissements liés à des menaces potentielles, qui permettent au service d'encadrement ICT de s'y préparer.

 
Desc. Eurovoc principalPOUVOIRS PUBLICS
Descripteurs EurovocADMINISTRATION PUBLIQUE | POUVOIRS PUBLICS | CRIMINALITE INFORMATIQUE