...

Question et réponse écrite n° : 0403 - Législature : 54


Auteur Denis Ducarme, MR
Département Vice-premier ministre et ministre de la Coopération au développement, de l'Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste
Sous-département Coopération au développement, Agenda numérique, Télécommunications et Poste
Titre Davos.
Date de dépôt27/01/2016
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai26/02/2016

 
Question

Vous avez remplacé le premier ministre à la tête de la délégation officielle belge au forum économique mondial de Davos en janvier 2016. 1. Quel bilan tirez-vous de cette mission? 2. Quels sont les positions et les points que vous avez présenté et défendu au nom de la Belgique?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Réponse

1. D'après tous les contacts que j'ai eus à Davos, je ne peux que conclure que la présence belge a été positive. Le FEM est une excellente occasion pour nouer de nombreux contacts de qualité en très peu de temps. On ne peut jamais bien entendu prédire ou chiffrer l'impact économique concret de ces contacts. Les réformes engagées par le gouvernement belge sont manifestement appréciées. Elles sont positives pour la croissance économique, pour les investissements et pour l'emploi qu'elles créent. La présence du Roi est aussi importante à cet égard. Je pense notamment à notre entretien avec le patron d'Audi qui a eu un large écho dans la presse. La crise humanitaire dans la région syrienne a été un autre sujet où la Belgique était attendue à Davos. La Belgique est le 5e bailleur humanitaire en Europe. Ces efforts ont été clairement appréciés. J'en ai notamment parlé avec la Reine de Jordanie, pays dans lequel je me rendrai cette année encore. Les contacts avec le CICR au sujet d'un Development Impact Bond (titre à impact sur le développement) ont porté leurs fruits. Il s'agit d'une mécanisme innovant pour financer l'aide humanitaire où sont mises en avant la répartition des risques et une optique de management axée sur les résultats. Cela a été une première mondiale. Un troisième sujet important a été la révolution numérique, thème principal de cette édition à Davos. Eurostat a récemment révélé que ces trois dernières années 40.000 nouveaux emplois s'étaient ajoutés dans le secteur des TIC. Nous devons accueillir cette révolution numérique à bras ouverts. Cela ne veut pas dire se focaliser uniquement sur la technologie, mais surtout aussi sur les compétences et les emplois. La révolution numérique crée des possibilités, mais pour cela nous devons instaurer en Belgique un cadre qui prépare les gens via l'éducation et la formation ainsi qu'un cadre économique qui attire les investisseurs. La Belgique a énormément d'atouts. L'optimisme est de mise à condition que chacun, chaque gouvernement fasse son travail. Je pense avoir résumé ma position au sujet de Davos.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE EXTERIEURE
Descripteurs EurovocECONOMIE INTERNATIONALE | POLITIQUE EXTERIEURE | REUNION INTERNATIONALE