...

Question et réponse écrite n° : 0414 - Législature : 54


Auteur Olivier Chastel, MR
Département Vice-premier ministre et ministre de la Coopération au développement, de l'Agenda numérique, des Télécommunications et de la Poste
Sous-département Coopération au développement, Agenda numérique, Télécommunications et Poste
Titre L'accès à l'eau potable.
Date de dépôt02/02/2016
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai04/03/2016

 
Question

Bien que l'accès à l'eau potable dans la plupart des pays du monde se soit considérablement amélioré ces 15 dernières années, ce droit fondamental (l'ONU a en effet reconnu en 2011 que l'accès à une eau potable salubre et propre est un "droit fondamental, essentiel au plein exercice du droit à la vie et de tous les droits de l'homme"), reste hors de portée d'une grande partie de la population mondiale: une personne sur huit n'a pas accès à une eau potable et cette privation cause chaque année la mort de 3 millions de personnes. 1. Pouvez-vous indiquer si des projets spécifiques concernant l'accès à l'eau potable sont menés par la coopération belge dans nos pays partenaires? Si oui, lesquels? 2. Quels sont les budgets alloués pour ces politiques?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Réponse

Dans ses pays partenaires, la coopération belge finance plusieurs programmes (2014-2016) coordonnés par PROTOS et mis en oeuvre par des ONGs locales spécialisées: au Rwanda, un programme d'accès et de gestion de l'eau et de l'assainissement, financé à hauteur de 672.192 euros; en Ouganda, un programme d'accès à l'eau potable financé à hauteur de 565.864 euros; en RDC, un programme d'eau et assainissement est également conduit par PROTOS en Iturie, appuyé par un financement de 410.940 euros de la coopération belge. Au Mali: les interventions de l'ONG (796.483,78 euros) améliorent l'accès à l'eau potable, l'hygiène et l'assainissement, de même qu'au Bénin (1.220.050 euros) La Croix-Rouge est également active dans ce domaine. En Ouganda, Rode Kruis Vlaanderen Internationaal soutient la Croix Rouge ougandaise dans le domaine de l'eau et de l'assainissement. La Croix-Rouge de Belgique (2014-2016) en partenariat avec la Croix-Rouge de RDC intervient dans les provinces du Bas-Congo, du Kwilu, de Maniema et du Lomami (financement de 316.382 euros). Au Nord-Kivu, Universud Liège a également conduit un programme jusqu'en 2015 en eau et assainissement, avec un financement de 467.904,44 (euros) de la coopération belge. l'ONG ULB-Coopération contribue à un meilleur approvisionnement en eau et à une gestion durable de l'eau au Burkina Faso avec un budget de 277.000 euros. La Coopération belge intervient activement dans plusieurs pays partenaires, où l'eau et l'assainissement constituent des secteurs prioritaires de la coopération bilatérale. - Equateur: Programme de la Gestion locale de santé, eau potable et assainissement - 3004413 - budget: 2.200.000 euros (eau potable) Le projet a comme objectif: S'assurer, dans le cadre des politiques nationales, l'accès universel et équitable aux service de santé publique, l'eau potable et qualité de l'assainissement dans les provinces de Carchi, Imbabura, au nord de Pichincha, Manabi et Esmeraldas. - Senegal: Projet d'Amélioration des Services d'eau Potable et d'Assainissement en milieu rural (PASEPAR) - 11.500.000 euros (dont 2.000.000 euros du Grand-Duché de Luxembourg à titre de coopération déléguée) Le projet vise à améliorer les conditions sanitaires, sociales et économiques des populations en milieu rural en favorisant un accès durable à l'eau pour les divers usages et à des ouvrages adéquats d'assainissement pour les populations des régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine, louga et Thies, dans le respect d'une approche intégrée en matière de gestion des ressources en eau. - Niger: Programme d'hydraulique villageoise et pastorale dans la région de Dosso (phase II) - 6.744.000 euros. Ce programme vise la poursuite de l'amélioration des conditions d'approvisionnement en eau potable, d'hygiène et assainissement des populations cibles des villages et des zones pastorales de la région de Dosso par la réalisation de nouveaux points d'eau modernes, la réhabilitation/ optimisation d'anciens points d'eau, la construction de latrines familiales et publiques et le renforcement de capacité des bénéficiaires et des acteurs chargés de la mise en oeuvre du projet. - Maroc: i) Programme d'approvisionnement en eau potable en milieu rural - 820.615,59 euros; Ce programme est destiné, entre autres, améliorer le bien-être de la population dans les zones rurales de la région Souss-Massa-Draa et Tafilalet, grâce à des interventions dans l'infrastructure de base des secteurs de l'agriculture/ sécurité alimentaire par le biais de l'eau comme un guide. La fourniture d'eau potable à la population est l'une des quatre priorités stratégiques du gouvernement marocain. ii) Programme d'assainissement des villes de Tinghir et Zagora - 900.000 euros. Ce programme vise à améliorer la rationalisation des ressources hydriques, la protection de l'environnement et le bien-être de la population des villes de Zagora et de Tinghir en dotant ces villes d'un réseau d'assainissement et d'une station d'épuration capables de satisfaire leurs besoins d'assainissement liquide à l'horizon 2020 et de rabattre la pollution générée à hauteur de 80 %. iii) Appui au programme national d'assainissement liquide - 23 millions d'euros. Le programme de travaux pour le traitement de l'eau aura lieu dans une dizaine de petites à moyennes des centres dans les domaines de concentration géographique de l'ISP, à savoir les régions rurales pauvres Souss-Massa-Draa (Sud) et Oriental (nord-est). Le public cible en termes de traitement de l'eau couvre les habitants des centres susmentionnés, qui ont une population d'au moins 5000; en ce qui concerne le nombre de la cible public peut être estimée autour de 100.000 habitants. - Tanzanie Community Water Supply and Sanitation Systems in peri-urban and low income settlements of Dar es Salaam: 3.910.504 euros; Ce programme vise à améliorer la fourniture en eau potable dans quelques régions péri-urbains de Dar es Salaam par l'installation de systèmes de provision d'eau et d'un réseau d'assainissement. Pour la gestion de l'infrastructure et les services installés, des associations seront créées afin de contribuer à la durabilité de l'intervention. - Mozambique Provision et gestion d'eau en contribution à la sécurité alimentaire dans 6 districts des provinces Gaza: 9.000.000 euros; Le projet vise l'amélioration de la nutrition et de la sécurité alimentaire de familles fragilisées dans la province de Gaza, en contribuant de façon durable à un meilleur accès à et contrôle de l'eau potable. Le projet prévoit le rétablissement de points d'eau existants et le forage de nouvelles sources. Le projet vise également l'accès durable à l'eau pour des objectifs durables dans l'élevage, la foresterie et l'agriculture.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE EXTERIEURE
Descripteurs EurovocEAU POTABLE | POLITIQUE EXTERIEURE | AIDE AU DEVELOPPEMENT