...

Bulletin n° : B064 - Question et réponse écrite n° : 1017 - Législature : 54


Auteur Roel Deseyn, CD&V
Département Ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre La possibilité d'un dédoublement partiel ou en plusieurs phases des voies de la ligne 69 entre Comines et Ypres.
Date de dépôt22/01/2016
Langue N
Publication question     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai26/02/2016

 
Question

En réponse à ma question écrite n° 315 du 26 mars 2015 (Questions et Réponses, Chambre, 2015-2016, n° 57 du 11 janvier 2016, pages 517 à 519), vous avez affirmé que la SNCB était en tout état de cause favorable à un dédoublement des voies. En ce qui concerne la ligne 69 entre Comines et Poperinge, vous évaluez le coût d'une mise à double voie à environ 130 millions d'euros, une estimation prudente basée sur des projets comparables. Ce dédoublement des voies pourrait cependant dépasser ce montant étant donné la présence de 25 passages à niveau sur la ligne. Votre réponse laisse apparaître que ce projet ne vous paraît pas aisé à réaliser. Divers acteurs de la région affirment cependant qu'une réalisation partielle ou en plusieurs phases offrirait déjà de nombreuses pistes d'amélioration. Une mise à double voie entre Comines et Ypres permettrait en effet d'aplanir la plupart des obstacles à l'élaboration d'horaires performants. 1. Quelle est votre position quant à une réalisation partielle ou en différentes phases des travaux? 2. Dans quelle mesure la mise à double voie de la ligne entre Comines et Ypres permettrait-elle de faciliter l'élaboration d'horaires performants? 3. Serait-il possible d'estimer le coût de la mise à double voie du tronçon Comines-Ypres? 4. La mise à double voie du tronçon Comines-Poperinge en plusieurs phases entraînerait-elle un surcoût ou une économie par rapport à votre estimation de 130 millions d'euros? 5. Êtes-vous disposée et Infrabel est-il également disposé à considérer le dédoublement partiel des voies de ce tracé comme une priorité lors de la révision du plan pluriannuel d'investissement?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B069
Date publication 14/04/2016, 20152016
Réponse

1. Il conviendrait d'envisager une approche en différentes phases, mais celle-ci devrait, le cas échéant, être étudiée plus avant. 2. Dans l'horaire de base hors heures de pointe, les croisements sont prévus entre Comines et Wervik. A côté de cela, la SNCB met également en service des trains de pointe supplémentaires qui croisent avec d'autres trains à d'autres endroits, entre autres à Ypres. Une double voie entre Ypres et Comines augmenterait les possibilités de croisement et faciliterait la planification des sillons. 3. Sur la base de projets similaires, la mise à double voie entre Comines et Ypres est estimée à environ 75 millions d'euros. Cette estimation ne tient pas encore compte d'importants ouvrages d'art éventuels. En outre, la suppression de passages à niveau sur ce trajet est susceptible d'influencer encore fortement le coût : 14 passages à niveau jalonnent en effet ce trajet et en cas de réalisation d'une voie supplémentaire, il est préférable de les remplacer d'emblée (par exemple par des passages inférieurs ou supérieurs, des tunnels pour cyclistes et piétons, etc.). 4. Une approche en plusieurs phases entraîne d'office des coûts supplémentaires. Certains coûts généraux (tels que les coûts d'installation de chantier) sont dans ce cas doublés. 5. La mise à double voie du tronçon entre Comines et Poperinge ne figure pas parmi les propositions qui sont actuellement examinées dans le cadre de l'élaboration d'un nouveau plan pluriannuel pour les investissements.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPROVINCE DE FLANDRE OCCIDENTALE | INFRASTRUCTURE DE TRANSPORT | POLITIQUE DES TRANSPORTS | RESEAU FERROVIAIRE | TRANSPORT FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB