...

Bulletin n° : B067 - Question et réponse écrite n° : 0675 - Législature : 54


Auteur Frédéric Daerden, PS
Département Vice-premier ministre et ministre de l'Emploi, de l'Économie et des Consommateurs, chargé du Commerce extérieur
Sous-département Emploi, Économie et Consommateurs
Titre Le travail des seniors (QO 8801).
Date de dépôt11/02/2016
Langue F
Publication question     B067
Date publication 21/03/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai18/03/2016

 
Question

Depuis l'année dernière, votre gouvernement a durci les conditions d'accès à la pension et à la pension anticipée. Pourtant, les études montrent que lorsque l'on pousse les gens à travailler plus longtemps, le nombre de personnes en maladie-incapacité tend à augmenter corrélativement. Or, cela coûte plus cher d'avoir quelqu'un en maladie que quelqu'un au chômage ou à la pension. Selon Jean Hindriks (professeur d'économie à l'UCL et membre du Conseil académique des pensions), toutes les enquêtes sur le sujet montrent que nos concitoyens veulent partir à la retraite à 60 ans, sauf s'ils obtiennent un aménagement du temps de travail et/ou une diminution de son intensité. Or, pour le moment, vous n'offrez rien en la matière à part un mur. Les travailleurs ne peuvent se permettre de courir le marathon de leur carrière à la vitesse d'un sprint. Les seniors sont pris en tenaille entre un employeur qui veut se débarrasser d'eux et un gouvernement qui veut les obliger à rester au travail. 1. Quelles formes d'aménagement de carrière allez-vous adopter afin de permettre aux travailleurs de poursuivre leur carrière dans de bonnes conditions et le plus longtemps possible? 2. À ce sujet, où en sont les discussions sur le werkbaar werk? 3. Quand pensez-vous aboutir à des mesures concrètes?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B068
Date publication 04/04/2016, 20152016
Réponse

Le gouvernement a pris, l'année dernière, des mesures destinées à stimuler la compétitivité ayant entraîné certaines dispositions en faveur des travailleurs âgés. Nous allons certainement préserver le fait que ces travailleurs âgés méritent une attention particulière. Il s'agit surtout du fait que le taux d'emploi des travailleurs actifs âgés de 55 à 64 ans est trop bas et que la mobilité sur le marché de l'emploi de ces travailleurs est trop limitée, ce qui entraîne une certaine stagnation. Afin d'appréhender cela, nous travaillons actuellement, avec les partenaires sociaux, sur différentes pistes, dans le cadre du projet Travail durable: - Les partenaires sociaux ont évalué la convention collective de travail 104. Via le site web WerkOpMaat, qui est en ligne depuis le 17 novembre 2015, nous voulons également mettre à disposition des exemples de plans d'emploi. - Via l'épargne carrière, nous voulons littéralement mettre les travailleurs aux commandes de leur propre carrière. En échange d'avantages salariaux, on pourrait ainsi accumuler du temps supplémentaire, réparti sur plusieurs années et sur plusieurs travailleurs. Les résultats d'une étude de faisabilité sont attendus d'ici juin 2016. - La poursuite de la modernisation et de la flexibilisation du marché de l'emploi doit encore davantage contribuer à ce que les travailleurs, et pas seulement ceux qui ont plus de 50 ans, puissent mieux combiner travail et vie privée. Les gens ne veulent pas nécessairement moins travailler ou ne plus aller travailler du tout. Ce qu'ils veulent, c'est surtout pouvoir garder le contrôle du moment où ils travaillent et du volume de travail qu'ils sont prêts à assumer. En renforçant les horaires flottants et en simplifiant le travail à temps partiel, nous faisons déjà un pas dans la bonne direction. Nous ne devons pas oublier non plus que les aménagements de fin de carrière pour les plus de 60 ans sont toujours possibles. Cela consiste en une réduction du temps de travail, sans limitation dans le temps. Il est donc possible de bénéficier de cette mesure jusqu'à l'âge de la pension. Lorsque le travailleur exerce un métier lourd, a une longue carrière ou travaille dans une entreprise en difficulté, il peut, à partir de l'âge de 55 ans (en 2016, 60 ans en 2019), aller en régime de fin de carrière avec une allocation.

 
Desc. Eurovoc principalTRAVAIL
Descripteurs EurovocTRAVAIL | TRAVAILLEUR AGE