...

Bulletin n° : B068 - Question et réponse écrite n° : 0754 - Législature : 54


Auteur Barbara Pas, VB
Département Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
Sous-département Affaires sociales et Santé publique
Titre La prescription de patchs de morphine.
Date de dépôt18/02/2016
Langue N
Publication question     B068
Date publication 04/04/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai25/03/2016

 
Question

1. Combien d'héroïnomanes sont enregistrés chaque année? Merci de fournir les chiffres de 2011 jusqu'à 2015 inclus. Merci de ventiler les chiffres selon le sexe, l'âge, la Région (le domicile du toxicomane) et le milieu socio-économique. 2. Combien de ces toxicomanes reçoivent des prescriptions de patchs de morphine? 3. Existe-t-il une banque de données où le comportement des médecins en matière de prescription aux héroïnomanes est enregistré? Dans la négative, pourquoi pas? Quelles objections y a-t-il contre la tenue d'un registre central? 4. Combien de personnes meurent chaque année des conséquences des patchs de morphine.


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B069
Date publication 14/04/2016, 20152016
Réponse

1. L'Honorable membre trouvera ci-dessous les tableaux reprenant les données concernant le nombre de demandes de traitement liées à l'héroïne, sur base de du Registre du Treatment Demand Indicator pour les années 2011-2014. Tableau 1: Nombre d'épisodes de traitement enregistrés pour un problème lié à l'héroïne dans le système d'enregistrement du Treatment Demand Indicator, 2011-2014. (Belgian Treatment Demand Indicator Registre (BTDIR), 2015) Tableau 2: Répartition du nombre d'épisodes de traitement pour un problème lié à l'héroïne par sexe, 2011-2014. (BTDIR, 2015) Tableau 3: Répartition du nombre d'épisodes de traitement pour un problème lié à l'héroïne par catégorie d'âge, 2011-2014. (BTDIR, 2015) Tableau 4: Répartition du nombre d'épisodes de traitement pour un problème lié à l'héroïne par localisation du centre de traitement, 2011-2014. (BTDIR, 2015) Tableau 5: Répartition du nombre d'épisodes de traitement pour un problème lié à l'héroïne par situation d'habitation, 2011-2014. (BTDIR, 2015) Tableau 6: Répartition du nombre d'épisodes de traitement pour un problème lié à l'héroïne par situation de ménage, 2011-2014. (BTDIR, 2015) Tableau 7: Répartition du nombre d'épisodes de traitement pour un problème lié à l'héroïne par situation de travail, 2011-2014. (BTDIR, 2015) 2. Le patch de morphine n'est pas un traitement de substitution pour héroïnomanes. Ces patchs de morphine ne peuvent être prescrits que dans le but de combattre la douleur, mais une telle prescription doit être largement fondée. 3. La prescription et la délivrance de médicaments de substitution, comme la méthadone et la buprénorphine, sont réglementées dans la loi drogues du 24 février 1921 et l'arrêté d'exécution qui y est lié. 4. Aucun décès n'a été signalé à ce jour comme étant lié à une usage abusif de patchs de morphine. Début 2016, deux décès signalés comme résultant d'une consommation inappropriée de patchs de fentanyl ont été rapportés au Belgian Early Warning System on Drugs (BEWSD) de l'Institut Scientifique de Santé Publique. Ce type de décès n'était autrefois pas rapporté étant donné que ces patchs ne contiennent ni substances illicites ni nouvelles substances psychoactives (NPS) et donc ne tombent pas sous le travail de surveillance du réseau BEWSD. Après une première demande du réseau, le BEWSD a estimé le nombre de cas de décès entre 10 à 15 par année. Actuellement, nous ne possédons pas d'autre information. Le BEWSD suivra le phénomène dès 2016 et dans le futur.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DE LA SANTE
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DE LA SANTE | STUPEFIANT | TOXICOMANIE | BASE DE DONNEES | SOIN DE SANTE