...

Bulletin n° : B068 - Question et réponse écrite n° : 1089 - Législature : 54


Auteur Françoise Schepmans, MR
Département Vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des Bâtiments
Sous-département Sécurité et Intérieur
Titre Police fédérale. - Stressteam.
Date de dépôt23/02/2016
Langue F
Publication question     B068
Date publication 04/04/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai25/03/2016

 
Question

La police fédérale dispose d'un service d'aide psychologique et psychosocial dénommé Stressteam, composé d'une équipe pluridisciplinaire d'assistants sociaux et de psychologues spécialisés dans le stress, le stress post-traumatique et la psychologie de crise. Les services du Stressteam de la police fédérale sont accessibles tant aux membres du personnel de la police fédérale qu'au personnel des zones de police. Cependant, pour que les membres de la police locale puissent bénéficier de l'aide psychologique du Stressteam, il y a lieu de conclure une convention avec la police fédérale. 1. De combien de personnes se compose le Stressteam de la police fédérale? Combien de psychologues? Combien d'assistants sociaux? Est-il prévu d'engager du personnel supplémentaire en 2016? 2. Avez-vous les chiffres du nombre d'interventions du Stressteam de la police fédérale en 2015? Est-ce qu'une évolution du nombre d'interventions est constatée par rapport aux années précédentes (2012, 2013 et 2014)? 3. En 2015, combien de policiers ont sollicité une aide psychologique? Combien ont sollicité une aide psychosociale? 4. Combien de conventions ont été conclues avec les corps de police locales en 2015? Est-ce qu'une évolution du nombre de conventions est constatée par rapport aux années précédentes (2012, 2013 et 2014)? 5. Quelles sont les autres initiatives de la police fédérale visant à remédier aux problèmes liés au stress? 6. Est-ce que les services du Stressteam de la police fédérale sont accessibles à la famille des membres de la police? Si oui, à quelles conditions? Dans combien de cas, le Stressteam de la police fédérale est intervenu auprès de la famille de membres de la police?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B070
Date publication 25/04/2016, 20152016
Réponse

1. Le stressteam se compose de: - un psychologue (chef de section); - deux assistants administratifs; - six assistants sociaux (AS); - neuf psychologues. Étant donné certaines indisponibilités (maladie/détachement/régime 4/5) la capacité disponible s'élève à onze équivalents temps plein (FTE). Le tableau organique (TO3) prévoit dix psychologues et huit assistants sociaux (18 FTE). Dans le cadre de la mobilité interne de la police fédérale (phase 4), l'engagement d'un psychologue et deux régularisations sont prévus. Au niveau budgétaire, aucune approbation n'est actuellement donnée pour pourvoir aux postes restants (deux AS et remplacement du détaché externe). 2. L'aperçu en annexe fournit des chiffres. Par rapport à l'année 2014, le nombre d'interventions de crise et d'autres interventions a diminué en 2015, tant à la police fédérale qu'à la police locale. Pour l'explication de l'augmentation substantielle du nombre d'interventions en 2014, je renvoie à ma réponse à la question parlementaire n° 643 du 9 septembre 2015 (Questions et Réponses, Chambre, 2015-2016, n° 51, p. 76). Mon espoir de voir une tendance à la baisse dans les chiffres de 2015 semble aujourd'hui une réalité. Cette constatation doit nous encourager à investir en permanence dans le bien-être des collaborateurs de police, tout en améliorant plus l'encadrement et la prévention. Il va de soi que le nombre d'interventions faisables effectuées par le stressteam dépend de la capacité disponible. 3. 491 nouveaux dossiers ont été ouverts en 2015, psychologues ou AS confondus. Les collaborateurs ayant participé à des interventions collectives (defusing immédiatement après la situation de crise, débriefings, supervisions) ne sont pas repris dans ce chiffre. En raison de la manière de fonctionner du stressteam, il est difficile de distinguer les deux types d'interventions (psychologique et psychosociale) l'un de l'autre. Lors d'un entretien préliminaire avec un assistant social, la problématique est analysée et le collaborateur concerné est réorienté, soit en interne, soit en externe. Le collaborateur concerné peut continuer à être suivi par l'assistant social lui-même, être relayé vers un psychologue du stressteam ou du service médical ou encore être relayé vers l'aide externe. 4. Le tableau ci-après montre que le nombre de contrats gratuits (interventions crises et débriefing) reste élevé en 2015. Le nombre d'interventions payantes demandées par la police locale a nettement chuté en 2015, ce qui s'explique entre autres par le plafond budgétaire imposé. Afin de satisfaire aux besoins, le stressteam offre des supervisions collectives gratuites auxquelles les collaborateurs de la police intégrée peuvent participer. 5. Le stressteam organise des formations visant à la prévention du stress, du trauma, du burn out, du suicide et d'autres aspects relevant de la charge psychosociale liée au travail. En collaboration avec les dirigeants des diverses composantes de la police intégrée, le stressteam organise également des supervisions individuelles et/ou collectives pour les collaborateurs qui exercent une fonction particulièrement à risque d'un point de vue émotionnel. Le nombre de jours de formation dispensés est en augmentation, le stressteam ayant dispensé en 2015 20 jours de supervisions émotionnelles (voir aperçu en annexe). 6. Notamment à la demande du collaborateur concerné, les membres de la famille peuvent être impliqués dans le trajet d'aide. La famille ne bénéficie pas d'un accompagnement identique à celui que pourrait recevoir le membre du personnel, mais est plutôt conseillée et appuyée par exemple lors d'un processus thérapeutique. La GPI 79 relative à la violence contre les policiers commise par des tiers prévoit une intervention gratuite du stressteam de la police fédérale pour les policiers blessés ainsi que pour les membres de leur famille. Enfin, je peux encore vous affirmer que le service social de la police intégrée (SSDGPI) offre également un service et une aide à tous les collaborateurs ayant des problèmes personnels et à leur famille (au sens strict du terme). Concernant les interventions pour les membres de leur familles, les chiffres ne sont pas disponibles.

 
Desc. Eurovoc principalSECURITE PUBLIQUE
Descripteurs EurovocPOLICE | SECURITE PUBLIQUE