...

Bulletin n° : B076 - Question et réponse écrite n° : 0632 - Législature : 54


Auteur Olivier Chastel, MR
Département Secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint au ministre de la Sécurité et de l'Intérieur
Sous-département Asile, Migration et Simplification administrative
Titre Suite de l'accord UE-Turquie.
Date de dépôt21/04/2016
Langue F
Publication question     B076
Date publication 06/06/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai30/05/2016

 
Question

Les autorités grecques ont commencé à renvoyer vers la Turquie les migrants conformément à l'accord signé avec l'UE en mars 2016. À Chios, mais aussi à Lesbos, principales entrées en Europe de l'exode en 2015, les procédures ont été ralenties par une hausse ces derniers jours des demandes d'asile des migrants exposés au renvoi, à savoir tous ceux arrivés en Grèce après le 20 mars 2016. 1. A-t-on une idée du nombre de migrants arrivés en Grèce depuis le 7 mars 2016 et de la clé de répartition migrants économiques/réfugiés? 2. La mise en place de cet accord risque aussi de rendre à nouveau attractives d'anciennes routes migratoires comme celles de Lampedusa ou plus globalement vers Malte, Chypre ou l'Italie et d'en créer de nouvelles via l'Albanie ou la Bulgarie. L'Union européenne a-t-elle déjà évoqué ces éventualités? Est-elle préparée à y répondre le cas échéant? 3. A-t-on une idée du nombre de migrants arrivés en Italie durant les premiers mois de 2016? Une vigilance accrue de l'opération Triton, voire son renforcement, est-elle envisagée?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B108
Date publication 03/03/2017, 20162017
Réponse

1. Le nombre de migrants qui demandent l'asile en Grèce a fortement augmenté depuis l'entrée en vigueur de l'accord UE-Turquie et la fermeture de fait de la frontière gréco-macédonienne. En Grèce, l'on a compté davantage de demandes d'asile que de nouvelles arrivées. Dans les hotspots, ce sont 98 % des migrants qui introduisent maintenant une demande d'asile, alors qu'avant le 20 avril ils n'étaient que 2 %. Durant la semaine du 9 au 15 mai, il y a eu 1.182 demandes d'asile introduites en Grèce, soit plus du double des semaines précédentes, quand ce chiffre était de 500 par semaine. Durant la semaine du 16 au 22 mai, il y a eu 1.014 demandes d'asile introduites en Grèce. Il est difficile de faire une distinction entre les migrants économiques et les réfugiés, dans la mesure où presque tous les migrants introduisent une demande d'asile actuellement. 2. Il y a un grand nombre d'arrivées par la route du centre de la Méditerranée, à partir de la Libye, de la Tunisie et de l'Égypte, principalement vers l'Italie. Les migrants qui empruntent cette route viennent cependant majoritairement d'Afrique centrale et de l'Ouest, ainsi que de la corne de l'Afrique, ce qui n'est pas le cas des flux entre la Turquie et la Grèce. Frontex constate que, jusqu'à présent, les actions visant à réduire le nombre d'arrivées dans l'UE par la Turquie n'ont pas d'impact significatif sur la route du centre de la Méditerranée. L'on ne peut donc pas vraiment parler de véritable glissement, d'autant qu'une traversée par le centre de la Méditerranée est beaucoup plus complexe, plus onéreuse et plus risquée que celle à partir de la Turquie. L'UE assure un suivi très rapproché de la situation. L'Italie est également bénéficiaire de l'actuel mécanisme de relocalisation et plusieurs hotspots Italiens sont opérationnels. Les autorités Italiennes examinent actuellement quelles mesures supplémentaires doivent être prises vu que l'afflux semble à nouveau reprendre. Ainsi, la Belgique y apportera son aide. 3. Le nombre de migrants arrivés en Italie par la Méditerranée en janvier - mai 2016 était de 34.175. Il n'y a actuellement pas d'indication que les moyens à l'intention de Triton soient insuffisants. Néanmoins, la Grèce a connu une surcapacité de personnel de Frontex, due à la capacité d'absorption restreinte dans ce pays, avec pour conséquence qu'un certain nombre de guest officers de Frontex ont été déplacés de Grèce vers l'Italie afin d'être engagés dans Triton. En tout état de cause, il n'est pas encore question d'un élargissement de Triton.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE MIGRATOIRE
Descripteurs EurovocGRECE | ACCORD DE COOPERATION | POLITIQUE MIGRATOIRE | REFUGIE | UNION EUROPEENNE | TURQUIE