...

Bulletin n° : B092 - Question et réponse écrite n° : 0779 - Législature : 54


Auteur Denis Ducarme, MR
Département Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes, chargé de Beliris et des Institutions culturelles fédérales
Sous-département Affaires étrangères et européennes
Titre Situation à Bahreïn.
Date de dépôt09/09/2016
Langue F
Publication question     B092
Date publication 21/10/2016, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai14/10/2016

 
Question

Le Parlement européen a une fois de plus début juillet 2016 rappelé sa préoccupation concernant la situation des droits de l'homme et la restriction des droits démocratiques fondamentaux à Bahreïn ainsi que la déchéance de nationalité pouvant rendre apatride dans le cas de terrorisme. 1. Quel regard portez-vous sur l'évolution de la situation à Bahreïn? 2. Quelle est également l'évolution du dialogue politique avec ce pays? 3. Quelle est la situation globale des droits de l'homme à Bahreïn? 4. Quelles sont les améliorations notables pouvant être mises en avant? Quels sont les points négatifs à vos yeux?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Réponse

1. Les manifestations en 2011 sur la place de la Perle, durant le Printemps Arabe, ont témoigné d'une certaine frustration de la population Bahreïnie, en particulier sa composante chiite, qui affirme être victime de discrimination économique, politique et sociale. Après plusieurs mois de violence, la communauté internationale, dont la Belgique, a salué l'initiative du Roi du Bahreïn de lancer un dialogue national de réconciliation. Les conclusions du rapport de la Commission d'Enquête Indépendante, sous la houlette de Cherif Bassiouni, spécialiste reconnu des droits de l'homme, critiquant certaines actions des autorités et proposant des réformes, furent acceptées par le Roi. Il semble que le dialogue ait progressivement perdu de son élan. La Belgique est également préoccupée par la situation régionale et la détérioration des relations entre l'Arabie saoudite et l'Iran, qui impacte sur l'évolution de la situation interne au Bahreïn. La Belgique est d'avis que la stabilité et le futur développement du pays ne peuvent être accomplis que par un processus de compromis et de réconciliation nationale. Une société inclusive doit être soutenue dans une espace politique ouvert. 2. Le dialogue politique entre la Belgique et le Bahreïn s'intensifie, et plusieurs contacts à haut niveau ont eu récemment lieu. En 2008, le Bahreïn a ouvert une ambassade à Bruxelles. En 2013, j'ai signé avec mon homologue, en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, un mémorandum d'entente sur la tenue de consultations politiques bilatérales. J'ai rencontré le 2 février 2016 à Rome, en marge de la réunion ministérielle de la coalition contre Daech, à mon initiative, le Cheikh Khalid Al Khalifa, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Bahreïn, afin notamment de préparer les premières consultations politiques bilatérales qui se sont tenues le 26 avril 2016 à Manama. Par la suite, nos diplomates ont reçu à deux reprises le vice-ministre des Affaires étrangères Abdulla bin Faisal bin Jabur Al Doseri, afin de poursuivre notre dialogue politique. 3. Tant la Belgique que l'Union européenne suivent de près l'évolution de la situation des droits de l'homme au Bahreïn et expriment régulièrement leur préoccupation sur la situation des droits de l'homme au Bahreïn au niveau bilatéral et multilatéral. Le démantèlement du principal parti d'opposition chiite Al Wefaq en juin 2016, ainsi que les nombreux cas de déchéance de nationalité, principalement des opposants politiques, nous préoccupent. La question de droits de l'homme fut évoquée lors des consultations politiques tenues en avril 2016 à Manama. Au Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies à Genève, la Belgique a soutenu plusieurs déclarations cross-régionales sur la situation des droits de l'homme au Bahreïn. En septembre 2015, l'Union européenne a abordé la situation des droits de l'homme au Bahrein. La situation des droits de l'homme au Bahreïn est à l'agenda du prochain Groupe de travail sur l'Examen périodique universel (EPU) du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, prévu début mai. 4. Je note le rôle positif joué par le Bahreïn, non seulement dans la région mais également dans le monde Arabe, s'agissant des droits des femmes. Le pays est un exemple d'émancipation de la femme, ce que nous avons salué en exprimant notre soutien pour la candidature du Bahreïn dans les organismes internationaux ayant trait aux droits des femmes.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE EXTERIEURE
Descripteurs EurovocDROITS DE L'HOMME | POLITIQUE EXTERIEURE | BAHREIN