...

Bulletin n° : B095 - Question et réponse écrite n° : 1753 - Législature : 54


Auteur David Geerts, SP.A
Département Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre L'étude comparative des prix réalisée par GoEuro (QO 13723).
Date de dépôt03/10/2016
Langue N
Publication question     B095
Date publication 16/11/2016, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai08/11/2016

 
Question

GoEuro, un comparateur de prix en ligne pour les voyages en train, bus et avion en Europe, a réalisé une étude comparative des tarifs voyageurs pratiqués dans le monde entier. Il ressort de cette analyse que la Belgique trône à la septième place parmi les pays les plus chers, avec un tarif moyen de 15 euros pour un parcours de 100 kilomètres. Ce résultat contraste avec celui de l'étude comparative demandée par la SNCB où la Belgique se classait parmi les pays les moins chers d'Europe occidentale. Il convient néanmoins de nuancer ce résultat, car si les formules d'abonnement proposent des tarifs avantageux, le prix des tickets hors abonnement demeure particulièrement élevé. Cette situation est illogique, puisque plus le parcours ferroviaire est long, plus le coût marginal baisse. Notre parti a dernièrement mené de nouvelles actions aux portes des gares pour présenter son plan ferroviaire. Celui-ci propose notamment de réduire le prix des parcours ferroviaires longue distance en Belgique de sorte à attirer plus de voyageurs vers le rail, surtout dans le cadre des activités de loisir. Le CEO Jo Cornu ne rate jamais l'occasion d'insister sur la très faible rentabilité par voyageur en Belgique par rapport aux pays voisins: 0,06 euro par voyageur (comparé à 0,17 euro en Suisse et à 0,18 euro au Royaume-Uni). Il ne manque jamais d'ajouter que, par rapport au prix d'un timbre-poste ou d'un café, les tarifs n'ont pas suivi l'évolution de l'inflation. Il préconise dès lors une hausse des tarifs. Mme Galant, votre prédécesseur, n'a jamais officiellement adhéré à ce plaidoyer en faveur d'une hausse inconditionnelle des tarifs. 1. Avez-vous connaissance de cette étude de GoEuro? Qu'en concluez-vous? 2. Quelle est votre vision à propos des tarifs de la SNCB? Partagez-vous celle de M. Cornu ou admettez-vous que nos tarifs, et en particulier ceux des tickets hors abonnement, doivent diminuer? 3. Que pensez-vous de l'idée de réduire le prix des parcours longue distance en Belgique?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Réponse

La SNCB m'informe qu'elle a analysé cette étude de GoEuro, ainsi que celle d'il y a deux ans. La Ministre Galant avait déjà expliqué l'analyse de l'étude précédente en réponse à la question écrite 6-15 de madame Valérie De Bue. Par ailleurs, selon la SNCB, d'autres benchmarks internationaux indiquent que la Belgique pratique des tarifs ferroviaires très bas. La SNCB a demandé à GoEuro des informations supplémentaires relatives à cette étude récente et elle attend une réponse. Après une première analyse, il s'avère que les mêmes problèmes se manifestent. La SNCB dit s'interroger également sur les différences significatives entre les deux études à deux ans d'intervalle. Selon l'étude récente, le tarif moyen en Belgique aurait en effet augmenté de 36,2 % en l'espace de deux ans, ce qui ne correspond nullement à la réalité. Il faut donc être prudent et nuancer quelque peu. La question de la politique tarifaire est examinée dans le cadre des négociations sur le contrat de gestion, que nous vous présenterons ultérieurement.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DES TRANSPORTS | POLITIQUE TARIFAIRE | TRANSPORT DE VOYAGEURS | TRANSPORT FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB