...

Bulletin n° : B095 - Question et réponse écrite n° : 1754 - Législature : 54


Auteur Ann Vanheste, SP.A
Département Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre La démolition de la voie ferrée à Adinkerke (QO 13292).
Date de dépôt03/10/2016
Langue N
Publication question     B095
Date publication 16/11/2016, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai08/11/2016

 
Question

La ligne ferroviaire n°73 et la démolition des voies entre Adinkerke et Dunkerque ont déjà fait l'objet de nombreuses questions. Une fois de plus, le début de la démolition pour le compte d'Infrabel d'une partie du faisceau ferroviaire était annoncé pour octobre 2016 et, une fois de plus, contrairement aux promesses formelles faites par Infrabel lors de précédents contacts, la commune n'a pas été avisée. Il s'agissait de ne pas reproduire les erreurs de communication commises par le passé. À cette heure, l'avenir de cette voie demeure imprécis. Même si le plan d'investissement de la SNCB 2013-2025 en prévoit l'interruption, il semble toutefois que de nombreuses parties soient favorables à sa remise en service. C'est le cas tant du côté de la France que de celui des communes de la côte et de leurs navetteurs. 1. Pourriez-vous avancer un argument précis justifiant la démolition des voies? 2. Quel est le calendrier des travaux? 3. Pourquoi la commune n'a-t-elle pas été préalablement consultée? 4. Que pensez-vous de cette manière de procéder?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Réponse

La voie ferrée entre Adinkerke et Dunkerque n'est plus en service depuis de nombreuses années. Abstraction faite de quelques trains touristiques qui ont emprunté cette ligne, le dernier train de voyageurs y a circulé en 1958. Par ailleurs, des travaux de modernisation seront réalisés au niveau du faisceau ferroviaire de la gare Adinkerke-De Panne. Le ballast, les traverses et les voies existantes seront renouvelés. Dans le cadre de ces travaux, trois tronçons d'environ 200 mètres ont été démontés parce qu'ils ne sont plus utilisés depuis de longues années et qu'ils n'auront également plus d'utilité pour le faisceau ferroviaire rénové. La capacité du faisceau ferroviaire rénové n'en sera toutefois pas réduite. En aucune manière, ces travaux ne mettent en péril l'éventuelle future réouverture de cette ligne vers Dunkerque. Infrabel m'informe qu'il n'est pas d'usage d'avoir un dialogue structuré préalable avec les instances communales pour des travaux fondamentalement destinés au maintien de l'infrastructure et qui en outre ne causent pas de nuisances spécifiques (par exemple, des travaux effectués de nuit, des nuisances sonores ou des déviations) pour les riverains. En ma qualité de ministre de tutelle, je comprends l'inquiétude que peut susciter la vue de certains travaux. Je partage dès lors l'importance d'une bonne communication.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocFRANCE | INFRASTRUCTURE DE TRANSPORT | POLITIQUE DES TRANSPORTS | REGION COTIERE | TRANSPORT FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB