...

Bulletin n° : B102 - Question et réponse écrite n° : 1269 - Législature : 54


Auteur Jean-Marc Nollet, Ecolo-Groen
Département Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
Sous-département Affaires sociales et Santé publique
Titre Mécanismes conduisant à des cellules tumorales.
Date de dépôt24/11/2016
Langue F
Publication question     B102
Date publication 20/01/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai10/01/2017

 
Question

Selon une étude internationale publiée dans la revue Science datée du 4 novembre 2016, fumer un paquet par jour entraîne l'apparition d'en moyenne 150 mutations par an dans chaque cellule pulmonaire. Ces mutations ne constituent sans doute qu'un des mécanismes conduisant à la formation des tumeurs. 1. Possédez-vous des analyses plus détaillées qui concernent: a) les défauts de réparation de l'ADN; b) l'échappement à l'immunosurveillance; c) le développement de l'angiogenèse? 2. Sur base de ces analyses, quelle mesures avez-vous prises, en lien avec les entités fédérées, afin de maximiser les moyens de prévention et de guérison du tabagisme?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B123
Date publication 27/06/2017, 20162017
Réponse

On sait depuis des dizaines d'années que fumer est l'un des principaux facteurs de risque du cancer évitables. L'étude que vous citez est parue dans Science en novembre 2016; elle porte sur les mécanismes par lesquels la fumée du tabac endommage le génome, provoquant ainsi le cancer. Les chercheurs ont examiné les séquences d'ADN de plus de 5.000 tumeurs, dont une moitié provenait de fumeurs et une autre moitié provenait de non-fumeurs. Ils ont ainsi été en mesure d'évaluer combien de mutations seraient provoquées dans les différents types de cellules en fumant un paquet par jour pendant une année (150 mutations dans les cellules pulmonaires). Ils en ont conclu que les résultats corroborent la théorie selon laquelle fumer provoque le cancer par l'augmentation des mutations de l'ADN, bien que le mécanisme à l'oeuvre ne soit pas encore tout à fait clair. Le 19 octobre 2015, il a été convenu, en Conférence interministérielle Santé publique, de la nécessité d'une politique globale en matière de tabagisme. C'est la raison pour laquelle, dans le cadre de mes compétences, j'ai proposé un Plan Tabac, en concertation avec mes collègues ministres du gouvernement fédéral. Ce plan a notamment pour but une limitation de l'offre et de la demande, ainsi qu'une meilleure protection contre le tabagisme passif. À cet égard, je me suis fixée un objectif de santé ambitieux, qui est de ramener le nombre de fumeurs adultes quotidiens sous la barre des 17 % en 2018. Les entités fédérées ont été informées de ce Plan. Avec mon collègue Johan Van Overtveldt, ministre des Finances, nous allons encore augmenter le prix des produits du tabac. Il faut également agir du côté de l'offre. C'est la raison pour laquelle les modalités des produits du tabac seront plus strictes et, sur la base d'une évaluation de l'introduction du paquet neutre à partir du 20 mai 2016 en France et au Royaume-Uni, une proposition sera formulée en vue de l'introduction du paquet neutre en Belgique pour 2019.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DE LA SANTE
Descripteurs EurovocPREVENTION DES MALADIES | POLITIQUE DE LA SANTE | RISQUE SANITAIRE | TABAGISME | CANCER | ADN