...

Bulletin n° : B103 - Question et réponse écrite n° : 1834 - Législature : 54


Auteur Françoise Schepmans, MR
Département Vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des Bâtiments
Sous-département Sécurité et Intérieur
Titre La lutte contre la propagande sur les réseaux sociaux.
Date de dépôt14/12/2016
Langue F
Publication question     B103
Date publication 27/01/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai20/01/2017

 
Question

La lutte contre le radicalisme concerne directement les réseaux sociaux. En effet, tout comme les autres internautes, les personnes radicalisées fréquentent Twitter, Facebook ou encore YouTube, et en font un des piliers de leur propagande. Avec comme objectif de freiner la propagation de ce type de contenu, les principaux acteurs que sont Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube ont annoncé un partenariat à l'échelle mondiale visant à identifier plus rapidement les contenus à caractère radical sur leurs plates-formes. Concrètement, ce partenariat prévoit de créer une base de données commune comprenant les empreintes digitales numériques de photos ou vidéos de propagande retirées de leurs plates-formes. Aucun message ne sera toutefois retiré ou bloqué automatiquement. Les partenaires de cette alliance insistent sur le fait que chacun d'entre eux continuera de traiter de manière indépendante les demandes d'informations ou de retrait de contenus émanant d'un gouvernement ou des forces de l'ordre. 1. Comment accueillez-vous le lancement de ce partenariat réunissant les principaux acteurs concernés par la lutte contre le radicalisme sur les réseaux sociaux? 2. Quels sont les moyens d'action actuellement mis en place dans le but de lutter contre la propagande en ligne? 3. Est-ce que des contacts ont été pris par les autorités belges avec les représentants de ces plates-formes? Dans l'affirmative, quelles en sont les conclusions?


 
Statut 4 réponse directe (dépôt greffe) - rechtstreeks antwoord (griffie) - Réponse publiée
Publication réponse     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Réponse

La réponse à cette question a été transmise directement à l'honorable membre. Étant donné son caractère de pure documentation, il n'y a pas lieu de l'insérer au Bulletin des Questions et Réponses, mais elle peut être consultée au greffe de la Chambre des représentants (service des Questions parlementaires).

 
Desc. Eurovoc principalSECURITE PUBLIQUE
Descripteurs EurovocORDRE PUBLIC | SECURITE PUBLIQUE | EXTREMISME | INTERNET
Mots-clés libresMEDIAS SOCIAUX