...

Bulletin n° : B104 - Question et réponse écrite n° : 1994 - Législature : 54


Auteur Nele Lijnen, Open Vld
Département Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre Électrification de la ligne ferroviaire Mol-Hamont.
Date de dépôt20/12/2016
Langue N
Publication question     B104
Date publication 03/02/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai27/01/2017

 
Question

Le 15 novembre 2016, on pouvait lire sur le site web de RTV que: la SNCB envisageait de poursuivre l'électrification de la ligne ferroviaire Mol-Hamont, et qu'elle était demandeuse d'une électrification de la ligne de chemin de fer entre Mol et le Limbourg. C'est ce dont le député Servais Vanherstraeten avait été informé. Il était également précisé que l'année passée, la section entre Herentals et Mol avait déjà été équipée de câbles électriques, ce qui avait représenté une sérieuse économie pour la SNCB en termes de coûts énergétiques et d'entretien, et qu'un prolongement de l'électrification jusqu'au Limbourg représenterait aussi un confort supplémentaire pour les usagers campinois du train. Au cours d'une interview sur RTV, monsieur Vanherstraeten a en outre déclaré que l'électrification de la ligne entre Mol et Hamont serait amortie en quatre ans. 1. Pouvez-vous souscrire au point de vue de l'ancien secrétaire d'État? 2. Pourriez-vous indiquer quelles économies cela pourrait représenter pour la SNCB? 3. Si l'investissement est à charge d'Infrabel, l'économie réalisée profite à la SNCB. Entrevoyez-vous un moyen d'encourager Infrabel à effectuer des investissements qui, à première vue, ne génèrent des économies que pour la SNCB?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Réponse

1. La SNCB est favorable à l'électrification de la ligne ferroviaire Mol-Hamont. Cette électrification offre des perspectives pour une planification plus souple du matériel, là où il est aujourd'hui uniquement possible de mettre en service le matériel diesel AR41. Le gouvernement fédéral soutient la demande d'Infrabel et a dès lors introduit un dossier en vue de l'obtention d'une aide européenne à l'investissement. 2. Les différences se situent essentiellement au niveau des dépenses énergétiques - dont le coût est tributaire des fluctuations du marché - et au niveau de l'entretien du matériel. 3. Le coût de l'investissement est effectivement à charge d'Infrabel, tandis que les avantages financiers sont pour la SNCB. Je tiens à souligner que le système ferroviaire belge doit être considéré comme un ensemble cohérent.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocINFRASTRUCTURE DE TRANSPORT | PROVINCE DU LIMBOURG | PROVINCE D'ANVERS | POLITIQUE DES TRANSPORTS | TRANSPORT FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB