...

Question et réponse écrite n° : 0639 - Législature : 54


Auteur Benoît Friart, MR
Département Ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture, et de l'Intégration sociale
Sous-département Classes moyennes, Indépendants, PME, Agriculture et Intégration sociale
Titre Emploi au sein des PME.
Date de dépôt11/01/2017
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai10/02/2017

 
Question

On ne cesse de le répéter, la création d'emploi se porte très bien. Il y a une tendance générale qui se dessine, portée et encouragée par les mesures du gouvernement: l'entrepreneuriat séduit de plus en plus. Et la bonne santé de nos PME se ressent. L'indice emploi PME, calculé par le secrétariat social SD Worx, a progressé de 0,39 % au troisième trimestre de cette année. Plus de 24.500 emplois ont été créés depuis le début de l'année par les PME belges. Cet indice affiche aujourd'hui le score de 113,8. Ce qui signifie que, par rapport à décembre 2005, il y a 13,8 fois plus de personnes qui travaillent dans des entreprises de moins de 100 personnes. C'est en Flandre que l'emploi dans les PME a progressé de la manière la plus significative au 3ème trimestre avec une hausse de 0,65 % par rapport au 2ème trimestre. Bruxelles enregistre une progression modique de 0,2 % alors que la Wallonie régresse légèrement: - 0,1 % La tendance positive qui se dessine depuis le début 2016 se prolonge. Au cours des trois premiers trimestres de l'année, l'emploi a progressé de 2,3 % en Flandre, de 0,4 % à Bruxelles et de 0,1 % en Wallonie. 1. Quelle est votre analyse de la situation? 2. Quels sont les secteurs les plus porteurs? 3. Comment expliquez-vous cette grande différence de progression entre les Régions (et particulièrement entre la Flandre et les deux autres)? Pensez-vous qu'un rééquilibrage soit possible? Comment? 4. Comment voyez-vous la progression pour l'année prochaine?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B105
Date publication 10/02/2017, 20162017
Réponse

Comme vous le soulignez, l'évolution de l'emploi est positive dans le secteur privé. Les PME profitent également de cette croissance grâce notamment aux mesures prises par le gouvernement fédéral. Selon les données fournies par l'Office national de sécurité sociale (ONSS), le nombre de postes de travail dans les entreprises de moins de 50 travailleurs a progressé de 16.827 unités au 30 juin 2016 par rapport au début de l'année. Vu le fait que les données officielles ne sont pas encore disponibles pour le second semestre, il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions par rapport aux tendances régionales. Il n'en reste pas moins vrai que la dynamique d'évolution du marché de l'emploi dans chaque Région dépend également des politiques menées par celles-ci dans le cadre des compétences qui leur ont été attribuées. Les principaux secteurs d'activité pourvoyeurs d'emploi sont et restent la construction, l'horeca, le commerce et l'industrie manufacturière. Les perspectives pour 2017 sont également positives. Le tax shift a indéniablement un effet sur le comportement des employeurs. Selon l'étude publiée le 26 janvier par SD Worx, des estimations très prudentes tablent sur la création de 41.500 emplois supplémentaires et la conservation de 35.500 emplois grâce au tax shift. Par ailleurs, suivant le fournisseur de services RH, ce sont surtout les petites entreprises de moins de vingt travailleurs qui déclarent que le tax shift influence positivement leur politique de recrutement. La majorité (56 %) d'entre elles voit le tax shift comme un facteur décisif pour engager. Nul doute que la décision récente du gouvernement de renforcer les réductions de cotisations sociales pour les 3ème au 6ème travailleur à partir du 1er janvier 2017 contribuera à soutenir cet élan positif pour l'emploi.

 
Desc. Eurovoc principalTRAVAIL
Descripteurs EurovocPETITES ET MOYENNES ENTREPRISES | POLITIQUE DE L'EMPLOI | STATISTIQUE REGIONALE | TRAVAIL