...

Question et réponse écrite n° : 1870 - Législature : 54


Auteur Philippe Blanchart, PS
Département Vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des Bâtiments
Sous-département Sécurité et Intérieur
Titre La sécurité des médecins.
Date de dépôt13/01/2017
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai17/02/2017

 
Question

Nous avons interrogé la ministre de la Santé publique en octobre 2016 sur la sécurité des médecins. Elle nous a affirmé travailler en concertation avec vous à ce sujet notamment sur la création d'un groupe de travail qui réfléchit à la mise en place de mesures qui permettrait d'apporter un cadre de travail plus sécurisant et rassurant aux prestataires de soins. Plusieurs pistes ont été évoquées. En effet, le Conseil de l'Ordre des médecins souhaiterait identifier les patients violents afin de leur refuser l'accès aux cabinets médicaux et de faire en sorte que, s'ils ont besoin de soins, ils ne soient pas reçus par un médecin seul. Je rappelle l'importance de l'accès aux soins pour tous qui doit être garanti lors de ces discussions. 1. Qu'en est-il de l'avancement de ce groupe de travail? 2. Quelles sont les recommandations formulées par ce dernier en matière de sécurité des prestataires de soins? 3. Il était question également d'une enquête en collaboration avec la VUB? Quels sont les résultats de celle-ci? Quelles sont ou seront les propositions politiques formulées par le groupe de travail suite à ces résultats? 4. Qu'en est-il de la création d'une liste noire? Cette piste est-elle en cours de réflexion? S'il est évident que des mesures doivent être prises pour protéger les médecins et le personnel soignant dans le cadre de leur activité professionnelle, cette proposition pourrait également constituer une entrave à l'accès aux soins. Qu'en pensez-vous? Quelles garanties pourraient être prises pour éviter cette entrave?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B105
Date publication 10/02/2017, 20162017
Réponse

1. et 2. Le groupe de travail poursuit son objectif en vue de concrétiser les propositions qui y ont été soumises, notamment dans le cadre de la sécurisation de la pratique médicale. Les échanges réguliers entre mes services et les différentes instances du groupe de travail (Associations de médecins généralistes, Conseil national de l'Ordre des médecins, etc.) ont permis de réactualiser la brochure numérique intitulée "Une pratique médicale sûre: quelques conseils pour sécuriser votre environnement de travail". Cette brochure est en phase de finalisation et sera diffusée en ce début d'année. Elle offre une information ciblée et actualisée en matière de prévention situationnelle aux médecins généralistes lors de leurs différentes activités professionnelles. 3. L'enquête à laquelle vous faites référence est une initiative de l'Ordre des médecins qu'il développe en collaboration avec la VUB. Mes services ne sont pas associés directement à l'organisation de cette enquête. Il a toutefois été convenu que l'Ordre des médecins informera les partenaires des résultats. 4. Parallèlement au suivi de ce groupe de travail, mes services préparent une circulaire visant à cadrer la sécurisation de la profession médicale sur le plan juridique et déontologique, ceci implique une concertation et une réflexion approfondie avec mes collègues les ministres de la Santé et de la Justice. Certains aspects liés à une éventuelle "liste noire" - une telle liste n'est certainement pas évidente - seront certainement abordés lors de cette concertation.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DE LA SANTE
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DE LA SANTE | MEDECIN | SECURITE DU TRAVAIL | VIOLENCE