...

Question et réponse écrite n° : 0311 - Législature : 54


Auteur Fabienne Winckel, PS
Département Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale, à la Protection de la vie privée et à la Mer du Nord, adjoint à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
Sous-département Lutte contre la fraude sociale,Protection de la vie privée et Mer du Nord
Titre Formation des partis politiques. - Cybermenace via le CCB (QO 16264).
Date de dépôt06/02/2017
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai10/03/2017

 
Question

Le 11 janvier 2017, nous apprenions votre volonté de permettre aux partis politiques belges de se former, via des cours accélérés organisés par le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB), à la cybermenace. Le CCB a été fondé par l'arrêté royal du 10 octobre 2014 et relève de l'autorité du premier ministre. Il compte actuellement dix collaborateurs. 1. Plus de deux ans après sa mise en place, quelle évaluation faites-vous des activités réalisées par le CCB? 2. Des contacts ont-ils été entrepris dans le cadre de votre projet de renforcement de la sécurité des partis politiques? Dans l'affirmative, pouvez-vous nous en dire plus? 3. Quelle est votre position, en tant que secrétaire d'État à la Protection de la vie privée, face aux voix s'élevant pour indiquer qu'il ne devrait pas s'agir d'une priorité du CCB?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B105
Date publication 10/02/2017, 20162017
Réponse

Vous me demandez quelle évaluation je fais des activités réalisée par le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB). Ce centre relevant de la compétence du premier ministre, je vous renvoie vers lui pour votre question. Vous me demandez ensuite si des contacts sont pris pour renforcer la sécurité des partis politique. Une rencontre a été organisé entre mon cabinet et le cabinet du premier ministre à ce propos. Nous avons pu échangé nos réflexions sur la protection des données personnelles conservées par les services publics ainsi que sur la protection de personnalités de la société civile, telles que les personnalités politiques, qui pourraient être la cible d'attaques. Durant cette réunion, il a également été convenu, avec le cabinet du premier ministre, que nous établirions une liste de mes compétence présentant un lien direct avec les missions du CCB. Sur la base de cette liste, nous examinerons quelles actions nous pouvons envisager et le cas échéant, afin d'améliorer la collaboration du point de vue du respect de la vie privée et du renforcement de la protection des données. À mes yeux ces deux matières sont évidemment liées. Car dès que des données personnelles sont numérisées et stockées quelque part, elles courent le risque d'être piratées, volées, falsifiées, etc. Bien que s'agissant de deux matières différentes, la protection de la vie privée et la cybersécurité ont chacune à gagner d'être traitée en cohérence l'une avec l'autre. Des synergie sont possibles et c'est bien l'objectif de ma discussion actuelle avec le premier ministre. Vous me demandez enfin ma position quant aux priorités que devrait adopter le CCB. De nouveau, le centre relevant de la compétence du premier ministre, je vous renvoie vers lui pour votre question.

 
Desc. Eurovoc principalPOUVOIRS PUBLICS
Descripteurs EurovocPARTI POLITIQUE | POUVOIRS PUBLICS | CRIMINALITE INFORMATIQUE | SECURITE ET GARDIENNAGE