...

Bulletin n° : B108 - Question et réponse écrite n° : 2066 - Législature : 54


Auteur Marco Van Hees, PTB-GO!
Département Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre Les problèmes persistants rencontrés avec la mise en circulation des trains Desiro (QO 15384).
Date de dépôt23/01/2017
Langue N
Publication question     B108
Date publication 03/03/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai24/02/2017

 
Question

Les trains Désiro, qui étaient initialement destinés au projet sans cesse reporté de RER, sont  toujours affectés à des trajets IC. Ce matériel n'est pourtant pas destiné à rouler sur de longues distances. Si la SNCB admet que cette situation est loin d'être idéale, elle estime qu'il s'agit-là d'un mal nécessaire à la lumière de la pénurie de trains. En raison d'investissements insuffisants dans le matériel roulant, l'entreprise est contrainte de faire rouler tous les trains dont elle dispose, même s'ils ne sont pas appropriés au trajet.  Les nouvelles voitures à double étage M7, qui pourraient contribuer dans une certaine mesure à résoudre le problème, ne seront mises en service que fin 2018 ou début 2019. 1. Le nouveau plan de transport tient-il compte des plaintes des voyageurs concernant la mise en service de ces trains sur de longs trajets? 2. Pouvez-vous fournir l'assurance que les trains Desiro ne seront plus affectés sur des  trajets IC dès que les nouveaux M7 seront mis en service? 3. Quel est le taux d'occupation actuel de ces voitures? 4. Qu'en est-il des problèmes techniques posés par ces trains, notamment en ce qui concerne le déroulement des trajets sur les écrans d'information? 5. La SNCB a-t-elle déjà reçu l'argent de Siemens (environ 60 millions d'euros) en compensation des énormes problèmes rencontrés par les trains depuis  leur mise en service? Allez-vous vous employer à faire en sorte que la SNCB récupère cet argent?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B140
Date publication 18/12/2017, 20172018
Réponse

Vu qu'il n'y aura pas de modifications au niveau du parc matériel avant fin 2018, le nombre de trains IC composés de rames Desiro ne diminuera pas sensiblement à partir de décembre 2017. Cependant, grâce à la mise en service des voitures M7 et à la mise hors service des automotrices doubles, il deviendra effectivement possible de remplacer les MS08 sur les liaisons IC. En moyenne, 89 % des MS08 sont disponibles pour le service commercial. Siemens procède actuellement à un important rétrofit sur les rames MS08. Ce rétrofit résoudra les problèmes techniques constatés pendant la période de garantie. En ce qui concerne les écrans d'information Les systèmes d'information présents dans ces rames fonctionnent selon un mode offline ou un mode online. Le meilleur mode est le mode online, car les informations sont enrichies d'informations en temps réel. Les informations présentées au client en mode offline ne sont adaptées que périodiquement. Au départ du train, il n'est toutefois pas toujours possible d'activer le mode online. C'est pourquoi certains trains entament leur trajet en mode offline, lequel est maintenu jusqu'à ce que l'accompagnateur de train effectue un certain nombre d'opérations pour que le système d'information présent dans le train passe en mode online. Comme ces opérations prennent beaucoup de temps, l'accompagnateur de train n'effectue pas systématiquement cette intervention. Pour remédier à cette situation, la SNCB dispense une formation supplémentaire aux accompagnateurs de train pour qu'ils optent toujours pour la connexion online, même si cela ne marche pas à la première tentative. De plus, en collaboration avec le fournisseur des rames (Siemens), la SNCB planche sur un système plus convivial pour l'accompagnateur de train, qui améliorera la connexion online dans le futur. Jusqu'à présent, la SNCB a reçu de Siemens le paiement de 41 millions d'euros d'amendes ou de pénalités diverses dans le cadre du contrat d'achat des automotrices Desiro. Ce montant a été obtenu suite à une négociation commerciale dans le cadre de laquelle les griefs de la SNCB envers Siemens et ceux de Siemens à l'égard de la SNCB ont été pris en compte. Ce marché n'est pas encore clôturé, mais vu la situation générale actuelle, la SNCB estime que le montant global résultant des réclamations mutuelles ne devrait plus évoluer de manière significative à l'avenir.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPARC FERROVIAIRE | POLITIQUE DES TRANSPORTS | TRANSPORT FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB