...

Bulletin n° : B116 - Question et réponse écrite n° : 1812 - Législature : 54


Auteur Barbara Pas, VB
Département Ministre de la Justice
Sous-département Justice
Titre La reconnaissance de l'islam en tant que culte.
Date de dépôt29/03/2017
Langue N
Publication question     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai02/05/2017

 
Question

En réponse à la question écrite n° 1493 du 25 octobre 2016 de ma collègue Ann Vanheste (Questions et réponses, Chambre, 2016-2017, n° 109) sur la reconnaissance des cultes, vous énumérez les critères de reconnaissance des cultes en Belgique, dont le dernier est que les cultes doivent "s'abstenir de toute activité contraire à l'ordre social". Il me semble toutefois que le culte islamique ne répond en aucune façon à ce critère, eu égard aux problèmes sociaux qu'il pose à notre société, notamment sous la forme du terrorisme et de l'intégrisme islamiques, de l'importante ingérence étrangère (mosquées liées à la Diyanet, etc.), des écoles coraniques clandestines ou de la charia. Si un culte peut être reconnu, une reconnaissance peut également être retirée. 1. Selon vous, le culte islamique satisfait-il à l'obligation de "s'abstenir de toute activité contraire à l'ordre social"? Dans l'affirmative, pouvez-vous étayer votre réponse? Comment expliquez-vous que les pouvoirs publics aient adopté des mesures de lutte contre les prédicateurs musulmans radicaux, les sites internet islamistes et les mosquées et les écoles coraniques clandestines et procède à la fermeture de certaines d'entre elles? 2. À la lumière des critères de reconnaissance des cultes énumérés, n'êtes-vous pas d'avis qu'il faut supprimer la reconnaissance de l'islam?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B131
Date publication 20/09/2017, 20162017
Réponse

1. Le culte islamique a été reconnu légalement en 1974 et est représenté par l'Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB). 2. Le culte islamique regroupe un nombre relativement important de fidèles, est structuré, est établi dans notre pays depuis plusieurs décennies déjà, représente un intérêt social et s'abstient d'activité contraire à l'ordre social. Le culte islamique répond donc aux critères de reconnaissance. Le terrorisme, les prédicateurs de haine, l'extrémisme violent quelle qu'en soit la nature, sous le couvert ou non de la religion, sont répréhensibles et doivent être combattus avec tous les moyens du droit. L'EMB s'engage pleinement dans ce combat.

 
Desc. Eurovoc principalPOUVOIRS PUBLICS
Descripteurs EurovocISLAM | ORDRE PUBLIC | POUVOIRS PUBLICS | RELIGION
Mots-clés libresCULTE | AGREMENT