...

Bulletin n° : B116 - Question et réponse écrite n° : 2224 - Législature : 54


Auteur David Geerts, SP.A
Département Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre SNCB. - Accessibilité des utilisateurs de chaise roulante.
Date de dépôt24/03/2017
Langue N
Publication question     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai02/05/2017

 
Question

J'ai récemment posé plusieurs questions relatives à l'accessibilité des toilettes dans les gares. Aujourd'hui, ma question porte sur leur accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (PMR), dont les utilisateurs de chaise roulante. Dans de nombreuses gares, les accès aux toilettes ne sont pas aisés. À titre d'exemple, la gare Heist-op-den-Berg ne permet pas aux PMR de se rendre aux toilettes sans assistance. À la question écrite n° 1712 du 8 septembre 2016 (Questions et Réponses, Chambre, 2015-2016, n° 100) relative à l'accessibilité des toilettes, vous avez répondu ceci: "Actuellement, les toilettes font l'objet d'un examen gare par gare, et ce en fonction de l'infrastructure disponible, de la situation, de la taille de la gare, etc. Une proposition est en outre à l'étude en vue d'une politique globale en matière de toilettes de gare. Le but est de parvenir, d'une part, à une uniformité accrue en termes d'offre de service et de procédure d'accès en combinaison avec un certain nombre de directives et de points d'attention pour l'aménagement et, d'autre part, à la rénovation de toilettes de telle sorte que les investissements se traduisent également par une amélioration de la qualité de l'offre de services au voyageur. Objectifs de cette politique: - moins de vandalisme; - facilité d'entretien et coûts de réparation réduits; - disponibilité et propreté accrues des installations sanitaires et augmentation de la satisfaction de la clientèle." Actuellement, une assistance peut être demandée pour l'embarquement dans 131 gares, moyennant réservation 24 heures à l'avance. Aussi, votre prédécesseur madame Galant avait décidé de rendre un nombre de gares plus accessibles par la réduction du temps de réservation de 24 heures à 3 heures. Cette diminution a été introduite dans 18 gares. 1. Dans les mesures décrites ci-dessus et qui relèvent de la politique globale en matière de toilettes de gare, l'aspect de l'accessibilité pour les PMR est, à mon sens, le chaînon manquant. Les PMR ont-elles également été prises en compte? Dans la négative, quels arguments ont justifié qu'elles soient délaissées? Quel est le délai du déroulement de la politique globale en matière de toilettes de gare? 2. En particulier pour l'accessibilité des toilettes de gare de Heist-op-den-Berg, des mesures seront-elles prises pour améliorer l'accessibilité à court terme? 3. En fonction de quels critères le temps de réservation de 24 heures a-t-il été ramené à 3 heures? 4. Des élargissements sont-ils planifiés? 5. La gare de Heist-op-den-Berg entre-elle en ligne de compte pour un temps de réservation de 3 heures au lieu de 24 heures? 6. Lorsque la décision a été prise d'injecter 1 milliard d'euros pour réaliser des investissements au bénéfice de nos voies ferroviaires, le rehaussement des quais était considéré comme une des priorités car de nature à améliorer nettement l'accessibilité. Pouvez-vous être plus précis? Quel budget sera alloué au rehaussement des quais? Combien de gares et d'arrêts seront concernés? 


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B139
Date publication 11/12/2017, 20172018
Réponse

1. et 2. En ce qui concerne la politique générale en matière d'offre de sanitaires dans les gares et plus spécifiquement pour les personnes à mobilité réduite, je prie l'honorable membre de bien vouloir se référer à la réponse que j'ai communiquée à la question écrite n° 1365 de madame Inez De Coninck (Questions et Réponses, Chambre, 2015-2016, n° 78). La SNCB n'a pas pour projet à court terme d'adapter les sanitaires spécifiquement à Heist-op-den-Berg. 3. Lors de la sélection de gares, il a été tenu compte d'une série de critères comme par exemple le nombre de voyageurs et le nombre de fois où une assistance a été fournie. La SNCB examine également si du personnel d'assistance est disponible en permanence. 4. La SNCB améliore continuellement l'accès à ses gares et à ses trains pour les personnes à mobilité réduite. Celles-ci peuvent obtenir une assistance personnelle à l'embarquement ou au débarquement dans 131 des 552 gares et points d'arrêt. Jusqu'en 2016, ces demandes devaient être introduites 24 heures à l'avance pour avoir la garantie d'une assistance complète sur l'ensemble du trajet (y compris dans les gares de correspondance et de destination). Pour le transport entre 18 gares majeures (Anvers-Central, Bruges, Bruxelles-Central, Bruxelles-Nord, Bruxelles-Midi, Denderleeuw, Termonde, Gand-Saint-Pierre, Hasselt, Courtrai, Louvain, Malines, Ostende, Saint-Nicolas, Charleroi-Sud, Liège-Guillemins, Mons et Namur), ce délai de réservation avait entre-temps été réduit pour être ramené à trois heures. Aussi, la SNCB examine actuellement la possibilité d'accepter des correspondances pour des voyages entre ces 18 gares pour autant qu'elles s'effectuent dans l'une des 18 gares en question. A partir de septembre, 22 gares (Aarschot, Arlon, Blankenberge, Braine-le-Comte, Brussels Airport - Zaventem, La Panne, Genk, Gand-Dampoort, Marloie, Jemelle-Rochefort (zone Marloie), La Louvière-Sud, Libramont, Lierre, Lokeren, Louvain-La-Neuve (zone Ottignies), Mol, Nivelles, Ottignies, Audenarde, Tournai, Turnhout, Verviers-Central et Zottegem) sont venues s'ajouter aux 18 premières. 5. Le nombre de voyageurs que compte la gare de Heist-op-den-Berg ne justifie pas la présence permanente de personnel. Heist-op-den-Berg n'entre dès lors pas en ligne de compte pour cette extension. 6. Dans le cadre de l'harmonisation des plans pluriannuels d'investissement (PPI) de la SNCB et d'Infrabel, et du milliard supplémentaire, une attention particulière est apportée à l'amélioration de l'accessibilité des gares aux personnes à mobilité réduite, notamment au travers de l'amélioration de l'accueil des voyageurs et du rehaussement des quais. Le processus d'harmonisation des plans pluriannuels de la SNCB et d'Infrabel a été enfin mené à bien par les deux sociétés, en intégrant les moyens supplémentaires issus du pacte d'investissement. Le résultat de ce travail d'harmonisation constitue une proposition conjointe des deux sociétés qui fait actuellement l'objet d'une concertation avec les Régions. Dans l'attente de la conclusion de cette concertation, il est encore trop tôt pour fournir une liste détaillée des gares dont les quais seront surélevés.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DES TRANSPORTS | SERVICE | TRANSPORT FERROVIAIRE | FACILITES POUR HANDICAPES | INSTALLATION SANITAIRE | GARE FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB