...

Bulletin n° : B121 - Question et réponse écrite n° : 2172 - Législature : 54


Auteur Denis Ducarme, MR
Département Vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des Bâtiments
Sous-département Sécurité et Intérieur
Titre Destruction du camp de Grand Synthe
Date de dépôt28/04/2017
Langue F
Publication question     B121
Date publication 13/06/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai07/06/2017

 
Question

Un incendie a détruit le camp de grand Synthe le 10 avril 2017. 1. Pouvez-vous indiquer si des mesures spéciales ont été ou vont être mises en place par la police pour gérer le risque d'afflux de migrants suite à cet incendie? Des renforts policiers ont-ils été prévus? 2. A-t-on pu constater une augmentation du nombre de personnes illégales à la frontière? 3. Quel est l'état de la collaboration avec les autorités françaises sur ce dossier?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B123
Date publication 27/06/2017, 20162017
Réponse

1. Suite à l'incendie du camp de Grand-Synthe une vigilance accrue a été mise en place au sein de la police fédérale de Flandre Occidentale et de la ZP Westkust, en marge des actions prises de manière régulière, afin de contrôler un afflux possible de transmigrants venant du camp détruit. Cela s'est traduit sur le terrain, entre autres, par une orientation accrue du CIK Flandre-Occidentale vers la région frontalière et par un appui permanent de la cavalerie dans la ZP Westkust. De plus, les préparations administratives ont été effectuées afin d'éventuellement se diriger vers une augmentation des actions Medusa sur le terrain mais un déploiement effectif n'a pas semblé nécessaire. 2. Lorsque l'on regarde le nombre d'étrangers irréguliers présents avant et après le 10 avril 2017 par la police dans les zones frontalières Spoorkin et Westkust, on peut conclure qu'il n'y a pas eu d'augmentation. Entre le 1er et le 10 avril, 21 étrangers présents en situation irrégulière étaient interceptés par ces zones. Entre le 11 et le 30 avril, il n'y en n'a eu que deux. 3. La collaboration avec les services et autorités françaises se déroule principalement via les canaux conventionnels: le Centre de Coopération Policière et Douanière (CCPD), le Single Point of Contact de la DCA de Flandre-Occidentale, le fonctionnaire de liaison du gouverneur, l'officier de liaison de la ZP Westkust et le chef de corps qui a été désigné comme point de contact. La collaboration se déroule bien.

 
Desc. Eurovoc principalSECURITE PUBLIQUE
Descripteurs EurovocFRANCE | MIGRATION ILLEGALE | REFUGIE | SECURITE PUBLIQUE