...

Bulletin n° : B122 - Question et réponse écrite n° : 2190 - Législature : 54


Auteur Françoise Schepmans, MR
Département Vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des Bâtiments
Sous-département Sécurité et Intérieur
Titre Les "full integrated police actions" dans les transports publics bruxellois.
Date de dépôt08/05/2017
Langue F
Publication question     B122
Date publication 20/06/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai13/06/2017

 
Question

Les full integrated police actions (FIPA) constituent un exemple du fonctionnement de police intégrée puisqu'elles désignent des opérations de police réalisées conjointement avec plusieurs zones de police, des services de la police fédérale, sous la direction opérationnelle du Dirco (directeur coordinateur) de l'arrondissement concerné. Ce type d'action se déroule régulièrement dans les transports publics bruxellois, avec pour objectif de réduire davantage la criminalité sur le réseau et de renforcer le sentiment de sécurité des usagers. 1. Quelles sont les stations bruxelloises qui ont été concernées par ces opérations au cours des douze derniers mois? Comment ces stations sont-elles sélectionnées? De quelle manière se coordonne la collaboration avec la STIB? 2. Quelles sont les cibles opérationnelles de ce type d'action sur le réseau de transport en commun bruxellois? De quelle manière sont fixés les objectifs opérationnels?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B123
Date publication 27/06/2017, 20162017
Réponse

1. Les actions FIPA dans les transports publics bruxellois sont organisées dans les zones de police participantes et à la police des chemins de fer de Bruxelles en collaboration avec les partenaires STIB, De Lijn, TEC, Securail. Deux actions FIPA ont été organisées au cours des douze derniers mois. (deux en 2017) 4 actions FIPA par an sont organisées. Stations contrôlées: Botanique, Thomas, Liedts, Bienfaiteurs, Leopold, Jules de Trooz, Flagey, Stephanie, Trinité, Ypres, Heros, Globe, Wagon, Neerstalle, Joseph Baeck, Jubilé, Simonis (Tram), Ribaucourt, Molenbeek Cimetière, Gare du Midi, Porte de Namur, Gare de l'Ouest, Simonis (Metro), Petillon, Place St Pierre, Eglise St Antoine, Montgomery, Madou, La Chasse, Cureghem, St Guidon, Albert I, Rue Couverte. Les stations ont été sélectionnées sur base d'une analyse de risque des zones de police et la STIB. Les zones de police et la STIB conviennent entre eux des dispositions opérationnelles pour les contrôles. Depuis les attentats, le réseau du transport public à Bruxelles est sécurisé par une présence accrue de policiers et de militaires. 2. Les objectifs opérationnelles sont: - Possession d'un titre de transport valable. - Améliorer le sentiment de sécurité et faire diminuer la criminalité par une attention particulière pour les faits de possession de drogues et d'armes prohibées et d'usage de documents faux et falsifiés. (cfr plan canal) Une plate-forme opérationnelle transport en commun mensuelle existe au niveau du directeur coordinateur de Bruxelles. Les zones de police, la police des chemins de fer de Bruxelles et les partenaires (STIB, De Lijn, TEC, Securail) y participent. Une analyse stratégique a été réalisée avec la collaboration de tous les partenaires. Les priorités par zone de police ont été déterminées sur base de cette analyse. La police des chemins de fer de Bruxelles s'occupe prioritairement des gares de train et de la partie sous-sol du réseau des transports en commun.

 
Desc. Eurovoc principalSECURITE PUBLIQUE
Descripteurs EurovocLUTTE CONTRE LE CRIME | POLICE | REGION DE BRUXELLES-CAPITALE | CONTROLE DE POLICE | SECURITE PUBLIQUE | TRANSPORT PUBLIC | SECURITE ET GARDIENNAGE