...

Bulletin n° : B123 - Question et réponse écrite n° : 1465 - Législature : 54


Auteur Barbara Pas, VB
Département Vice-premier ministre et ministre de l'Emploi, de l'Économie et des Consommateurs, chargé du Commerce extérieur
Sous-département Emploi, Économie et Consommateurs
Titre La question des repas halal.
Date de dépôt11/05/2017
Langue N
Publication question     B123
Date publication 27/06/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai20/06/2017

 
Question

L'ancien mandataire du parti Groen, Luckas Vander Taelen, démontre dans une tribune libre récemment publiée que les repas halal trouvent leur origine dans une lecture fondamentaliste de l'islam. L'obsession du halal est en effet récente - il y a quelques décennies les musulmans mangeaient tout simplement comme les non-musulmans - et vise principalement à contrer l'intégration des musulmans croyants et à renforcer le repli sur soi de la communauté musulmane. Il est dès lors incompréhensible qu'un homme aussi avisé que le recteur de l'université d'Anvers plaide pour la fourniture de repas halal dans les restaurants universitaires afin que les étudiants d'origine étrangère s'y sentent chez eux. L'on peut d'ailleurs encore faire valoir d'autres objections à l'égard des concessions faites à l'obsession halal. Jusqu'ici, la viande halal provient essentiellement d'animaux abattus sans étourdissement, ce qui s'oppose évidemment à notre conception du bien-être animal. 1. Des institutions qui relèvent de votre compétence ont-elles la capacité et l'autorisation, pour autant qu'elles mettent des repas ou de la nourriture à disposition dans des restaurants ou ailleurs, de proposer des aliments halal? Dans l'affirmative, pourriez-vous fournir un relevé des endroits où cela se produit effectivement et indiquer qui a pris cette décision? 2. Ne pensez-vous pas que, ce faisant, les pouvoirs publics soutiennent l'approche fondamentaliste de l'islam? 3. Conformément à un accord du gouvernement flamand, les moutons devront être étourdis par électrochoc avant d'être abattus, à partir de 2019. En ce qui concerne les boeufs, un post cut stunning (étourdissement après saignée) sera obligatoire à partir de cette date. Ces mesures ont été introduites à la suite d'une vive pression exercée par l'opinion publique, laquelle se soucie beaucoup du bien-être animal. Si la nourriture halal est autorisée et proposée dans les institutions qui relèvent de votre compétence en Flandre, quelles suites réservez-vous à l'interdiction de l'abattage sans étourdissement à partir de 2019? Les institutions en question seront-elles toujours autorisées à proposer de la viande halal, provenant d'animaux abattus sans étourdissement (et, dès lors, abattus ailleurs qu'en Flandre)? Dans l'affirmative, cela n'est-il pas en contradiction avec le but poursuivi par le nouvel accord conclu en Flandre, visant à éviter au maximum la souffrance animale? Dans la négative, comment comptez-vous mettre en oeuvre l'interdiction de proposer de la viande provenant d'animaux abattus sans étourdissement? 4. Si aucune position générale et cohérente n'a encore été définie concernant l'offre de repas halal dans les institutions qui relèvent de votre compétence, prendrez-vous les initiatives nécessaires pour qu'une telle position soit définie? Êtes-vous prêt à instaurer une interdiction générale de la nourriture halal dans les institutions qui ressortissent à votre compétence, étant donné que ce phénomène s'inscrit dans une lecture - évidemment condamnable - fondamentaliste de l'islam et qu'il vise à empêcher l'intégration? Dans l'affirmative ou dans la négative, pour quelles raisons?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B124
Date publication 07/07/2017, 20162017
Réponse

1. - SPF Emploi, Travail et Concertation sociale: Nos repas ne contiennent aucune alternative halal et nous ne recevons aucune demande concernant ce point. Il arrive cependant que certains agents nous demandent de ne pas utiliser de viande de porc dans nos repas. - Institut royal des Élites du Travail: vu qu'il n'y a pas de restaurant à disposition du personnel, cette question parlementaire n'est pas d'application pour l'IRET. - Office national de sécurité sociale: l'ASBL Mess de l'Office national de sécurité sociale propose chaque jour cinq menus dont un menu végétarien. - Office national des vacances Annuelles: l'ONVA n'offre pas de la nourriture et n'appartient donc pas au groupe-cible. - Conseil National du Travail: le Conseil National du Travail ne propose pas de repas à son personnel. - Office National de l'Emploi: à ce jour, aucun repas halal n'est servi dans nos restaurants. - Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage: la CAPAC offre une intervention dans le prix du repas. Lorsqu'il n'y a pas de mess, l'agent choisit lui-même ce qu'il souhaite manger. Au niveau du mess de l'administration centrale, les repas sont livrés par un traiteur conformément au cahier des charges établi. Ce dernier ne prévoit pas l'offre de repas halal mais des repas froid et chaud avec ou sans viande - SPF Économie: la gestion du restaurant d'entreprise du SPF Économie est attribué par marché public à un service privé de catering. Celui-ci n'offre pas de repas halal et il n'y a pas de projet en ce sens. 2. à 4. Pour ce qui concerne la réponse aux questions 2 à 4, nous nous référons à la réponse donnée par le premier ministre.

 
Descripteurs EurovocHABITUDE ALIMENTAIRE | ISLAM | PRODUIT ALIMENTAIRE | RELIGION | RESTAURATION COLLECTIVE | COUTUMES ET TRADITIONS