...

Question et réponse écrite n° : 1182 - Législature : 54


Auteur Gautier Calomne, MR
Département Ministre de la Défense, chargé de la Fonction publique
Sous-département Défense et Fonction publique
Titre La problématique des stupéfiants dans les recrutements de l'armée.
Date de dépôt30/05/2017
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai03/07/2017

 
Question

Les services de recrutement de l'armée sont confrontés à la problématique des stupéfiants, dont l'usage est un facteur d'élimination des candidats-militaires. 1. Quel est le taux de candidatures rejetées pour cette raison en 2016? 2. La problématique est-elle observée de manière relativement identique pour toutes les composantes de l'armée?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B123
Date publication 27/06/2017, 20162017
Réponse

1. Pour l'année de recrutement 2016, les candidatures de 136 postulants sur un total de 4.170 ont été rejetées pour un problème lié aux stupéfiants, soit un taux de 3,26 %. 2. À ce stade du processus de sélection, les candidatures ne sont pas subdivisées par composante. Il n'est donc pas possible de donner une réponse à cette question.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DE DEFENSE
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DE DEFENSE | ARMEE | RECRUTEMENT | TOXICOMANIE | PERSONNEL MILITAIRE