...

Question et réponse écrite n° : 2232 - Législature : 54


Auteur Françoise Schepmans, MR
Département Vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l'Intérieur, chargé de la Régie des Bâtiments
Sous-département Sécurité et Intérieur
Titre Les avis de recherche de la police sur Facebook.
Date de dépôt30/05/2017
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai03/07/2017

 
Question

Depuis plusieurs années et l'avènement des réseaux sociaux, Facebook est devenu incontournable pour la diffusion des avis de recherche de la police. En effet, quotidiennement la page Belgian Federal Police diffuse des avis de recherche de personnes disparues, mais également des appels à témoignages visant l'identification d'auteurs d'infractions. Facebook permet aux annonceurs de sponsoriser leurs publications afin d'augmenter leur visibilité. Une publication de ce type bénéficie d'une audience garantie en fonction du budget choisi par l'annonceur lors de la création de la campagne sponsorisée. Est-ce que certaines publications d'avis de recherche diffusées par la police fédérale sont sponsorisées? Dans l'affirmative quel est le budget prévu? Dans le cas contraire, serait-il envisageable de sponsoriser des publications d'avis de recherche afin d'augmenter leurs audiences?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B123
Date publication 27/06/2017, 20162017
Réponse

Facebook est en effet incontournable dans la diffusion des avis de recherche, mais ne constitue qu'un des médias utilisés par la police fédérale. Chaque avis est également envoyé à Belga, mis sur Twitter, placé sur le site internet et intranet de la police fédérale, envoyé via une mailing-liste "Addemar" et diffusé à la télévision. Ces vecteurs sont complémentaires et contribuent à une grande visibilité des avis de recherche auprès de la population, notamment grâce à un effet boule de neige. À l'heure actuelle, aucune publication d'avis de recherche par la police fédérale n'est sponsorisée et, par conséquent, aucun budget n'est prévu. Des accords avec les chaînes de télévision nationales permettent en outre de bénéficier chaque jour gratuitement de l'espace pour diffuser deux avis de recherche, avec un doublage vocal professionnel. La police fédérale considère que la diffusion d'avis de recherche payants créerait un précédent dans lequel risqueraient de s'engouffrer d'autres médias commerciaux. Par ailleurs, la police doit d'une part rester neutre par rapport à tout lien commercial (pourquoi une marque ou un média plutôt qu'un(e) autre) et d'autre part réserver un traitement équivalent à chaque avis de recherche (pourquoi payer pour un tel avis et pas pour un autre). Enfin, la plus-value d'une telle démarche serait impossible à évaluer, car noyée dans la masse des autres vecteurs de diffusion.

 
Desc. Eurovoc principalSECURITE PUBLIQUE
Descripteurs EurovocLUTTE CONTRE LE CRIME | POLICE | SECURITE PUBLIQUE
Mots-clés libresMEDIAS SOCIAUX