...

Bulletin n° : B123 - Question et réponse écrite n° : 2340 - Législature : 54


Auteur Sabien Lahaye-Battheu, Open Vld
Département Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre L'enquête de l'IBSR concernant les accidents graves impliquant des poids lourds (QO 17849).
Date de dépôt17/05/2017
Langue N
Publication question     B123
Date publication 27/06/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai20/06/2017

 
Question

En août 2015, il avait été annoncé que l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) démarrerait une enquête approfondie sur tous les accidents graves impliquant des camions, et cela à la demande du secteur des transports lui-même. Dix personnes au moins avaient déjà, à ce moment en 2015, perdu la vie parce qu'un camion avait embouti l'arrière d'une file de voitures. L'IBSR avait déjà commencé alors à préparer une analyse des causes des accidents impliquant des camions. Dans un premier temps, il serait déterminé quels accidents feraient l'objet de l'étude. Une analyse des procès-verbaux de ces accidents serait ensuite menée au printemps 2016. Comme l'IBSR n'est pas compétent pour se rendre sur place en cas d'accident, il serait notamment recouru à toutes les données et à tous les rapports des experts rédigés lors d'accidents impliquant des camions. Selon les études menées à l'étranger, les accidents sont essentiellement causés par des erreurs humaines, allant de l'excès de fatigue à l'envoi de SMS ou à la lecture du journal sur le tableau de bord. La formation insuffisante des chauffeurs en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne, d'une part, et le mauvais état des camions, d'autre part, ont également été épinglés. Il ressort d'ailleurs de votre réponse de septembre 2016 à ma question écrite relative au contrôle des chauffeurs de camion que, lorsque l'on compare les données, la plupart des infractions sont commises par des chauffeurs originaires d'un pays extérieur à l'UE. 1. L'enquête a-t-elle entre-temps été clôturée? Dans l'affirmative, pouvez-vous en commenter les résultats? Dans la négative, quel calendrier a-t-il été fixé? 2. Disposez-vous de statistiques relatives au nombre d'accidents impliquant un camion? Dans l'affirmative, pourriez-vous les fournir pour les années 2014, 2015 et 2016 (en indiquant le nombre de morts et de blessés), tant en chiffres absolus que relatifs (le rapport entre le nombre d'accidents impliquant un camion et le nombre total d'accidents)?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B155
Date publication 09/05/2018, 20172018
Réponse

La première phase de l'enquête sur les causes des accidents impliquant des poids lourds est terminée. Le rapport complet est disponible sur le site web de VIAS institute. Le rapport contient plusieurs parties: - une analyse statistique des accidents impliquant des poids lourds; - un résumé de résultats importants sur les causes des accidents impliquant des poids lourds à partir d'une étude de la littérature; - un résumé de résultats issus d'enquêtes antérieures de VIAS institute; - des analyses de banques de données internationales des accidents de la circulation; - les résultats d'une enquête menée auprès des chauffeurs de poids lourds en 2016. La deuxième phase de l'enquête est en préparation. Elle portera sur les accidents dus aux angles morts et les collisions par l'arrière. Le tableau ci-dessous reprend les chiffres relatifs aux accidents impliquant des camions pour les années 2014, 2015 et 2016. Il convient de prendre en compte les deux remarques suivantes: - les chiffres de 2014 et 2015 proviennent de la base de données officielle des accidents (source: SPF Économie, DG Statistique) et sont basés sur les procès-verbaux définitifs. Par contre, les chiffres de 2016 proviennent du baromètre de la sécurité (source: police fédérale/DGR/DRI/BIPOL) et sont basés sur les procès-verbaux initiaux, qu'ils soient définitifs ou non; ces données ne sont donc que provisoires; - en ce qui concerne le nombre de morts, il est fait mention pour 2014 et 2015 du nombre de 'décédés 30 jours' (toutes les personnes qui décèdent sur place ou dans les 30 jours des suites d'un accident), tandis que le chiffre pour 2016 représente seulement le nombre de 'tués sur place':

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocACCIDENT DE TRANSPORT | POLITIQUE DES TRANSPORTS | SECURITE ROUTIERE | VEHICULE UTILITAIRE