...

Bulletin n° : B055 - Question et réponse écrite n° : 0553 - Législature : 54


Auteur Benoît Friart, MR
Département Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
Sous-département Affaires sociales et Santé publique
Titre La réduction de la consommation de sel chez les Belges.
Date de dépôt16/11/2015
Langue F
Publication question     B055
Date publication 21/12/2015, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai18/12/2015

 
Question

Le VITO (organisme flamand de recherche technologique), à la demande du SPF Santé publique, a réalisé une étude sur la consommation de sel chez les Belges. Grâce, notamment, à la stratégie du SPF Santé publique basée sur la concertation avec le secteur alimentaire et une campagne de sensibilisation vers le grand public, la consommation quotidienne de sel chez les Belges est descendue de 10,5 à 9,5 grammes. C'est une baisse de 10% par rapport à 2007. La réduction de l'apport quotidien de sel est un sujet très important. En effet, l'excès d'apport de sel contribue à l'hypertension artérielle et à un risque élevé de cardiopathie ainsi que d'accident vasculaire cérébral. Si nous pouvons donc nous réjouir de cette nouvelle, cette consommation est toujours trop élevée. En effet, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime qu'une consommation de sel de moins de 5 grammes par jour contribue à faire baisser les risques de développer les problèmes de santé mentionnés ci-dessus. La réduction de 30% de la consommation de sel de la population mondiale pour 2025, est d'ailleurs un des objectifs de l'OMS. 1. Quelles mesures peuvent être mises en place pour aller encore plus loin dans cette problématique? 2. a) Sur quel échantillon se base cette étude? b) Est-ce uniquement la population adulte qui a été prise en compte? c) Existe-t-il des résultats également pour les enfants de 2 à 15 ans, pour lesquels l'OMS recommande d'ajuster à la baisse cette consommation par rapport aux adultes?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Réponse

1. Nous devons poursuivre nos efforts pour réduire la quantité de sel dans les produits alimentaires, la grande distribution, le secteur HORECA, les cuisines de collectivité, le secteur de la boulangerie etc. Nous allons donc continuer à collaborer avec les secteurs afin de réduire la quantité de sel dans les produits alimentaires. En deuxième lieu, il est important de continuer à sensibiliser la population à faire un usage modéré de sel à domicile. 2. a) Cette étude se base sur un échantillon de 206 individus, représentatif de la population vivant en Belgique. b) Seule la population adulte de 23 à 64 ans a été prise en compte. c) Nous ne disposons pas de résultats pour les enfants de 2 à 15 ans sur base de mesures biologiques (urinaires) comme pour les adultes. Cependant, nous pourrons estimer la consommation de sel des enfants de 3 à 17 ans sur base des fréquences alimentaires qui figureront dans la nouvelle enquête alimentaire. Les résultats devraient être disponibles pour l'été 2016.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DE LA SANTE
Descripteurs EurovocHABITUDE ALIMENTAIRE | PREVENTION DES MALADIES | POLITIQUE DE LA SANTE | RISQUE SANITAIRE | SEL | SANTE PUBLIQUE