...

Bulletin n° : B064 - Question et réponse écrite n° : 1020 - Législature : 54


Auteur Inez De Coninck, N-VA
Département Ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre La gare de Londerzeel.
Date de dépôt25/01/2016
Langue N
Publication question     B064
Date publication 29/02/2016, 20152016
Statut questionRéponses reçues
Date de délai26/02/2016

 
Question

La gare de Londerzeel et son guichet ont été fermés définitivement dans le courant de 2015. Les voyageurs doivent désormais acheter leur billet au guichet automatique installé sur le quai 1 (direction Malines). Depuis la fermeture du guichet de la gare, l'administration locale observe une modification substantielle des déplacements des voyageurs autour des quais. Un passage à niveau dangereux sépare le bâtiment de la gare (quai 1) et l'accès au quai 2. Le centre de Londerzeel se situe du côté du quai 2. Le distributeur automatique de billets est installé sur le quai 1, de sorte que pour acheter leur titre de transport, un nombre considérable de voyageurs doit franchir le passage à niveau. Rien de particulier n'est prévu à cet endroit pour les piétons/cyclistes qui traversent dès lors en rasant les voitures. D'autre part, le deuxième quai n'est accessible que par un passage à niveau pour les piétons à la hauteur de la station de bus, à côté des emplacements réservés aux vélos. Les voyageurs venant du centre et qui doivent prendre le train vers Termonde, Gand, etc. (quai 2) doivent par conséquent franchir le passage à niveau à deux reprises. Résultat indésirable de cette configuration: de nombreux voyageurs traversent les voies à des endroits interdits. Plusieurs options pour remédier au problème existent à première vue. La solution la plus évidente semble être l'aménagement d'un passage à niveau pour piétons entre les quais 1 et 2 (à l'instar de celui qui existe déjà entre le quai 2 et la station de bus et les emplacements pour vélos). Une autre option consiste à installer un deuxième distributeur automatique de billets. Sécuriser le passage à niveau pour les piétons et les cyclistes constitue une autre option, mais elle ne fait pas gagner du temps aux voyageurs. Enfin, le placement de tapis "anti-trespassing" sur les rails du quai 1 empêcherait le franchissement des voies. La présence sur les deux quais de panneaux de signalisation ferroviaire aux bords effilés, placés à hauteur des yeux le long du parcours des voyageurs, représente un autre danger. La visibilité de cette signalisation est loin d'être parfaite dans l'obscurité et les voyageurs risquent donc de se blesser. 1. Quelles sont les options envisagées par la SNCB et/ou Infrabel pour remédier au problème précité? 2. Quelles sont les autres solutions proposées par la SNCB et/ou Infrabel pour gérer le problème? 3. Des normes régissent l'installation des panneaux de signalisation routière pour éviter qu'ils n'entravent le passage et/ou le parcours des usagers de la route. N'existe-t-il pas des normes analogues pour la signalisation ferroviaire ?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B069
Date publication 14/04/2016, 20152016
Réponse

Selon la SNCB, la décision a été prise en 2015 de déplacer le distributeur automatique de billets, ce après des remarques formulées par les voyageurs concernant le reflet dérangeant du soleil sur l'écran du distributeur. La SNCB m'informe qu'elle est disposée à réexaminer les possibilités techniques pour un déplacement du distributeur automatique. La SNCB attire par ailleurs l'attention sur le fait que les produits ferroviaires peuvent être achetés au préalable, ce même à l'aide d'applications mobiles conviviales. Infrabel m'informe que l'aménagement d'un passage à niveau supplémentaire entre les quais 1 et 2 coûte cher et est aussi néfaste pour le temps de parcours.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DES TRANSPORTS | SECURITE DES TRANSPORTS | TRANSPORT FERROVIAIRE | PROVINCE DE BRABANT FLAMAND | GARE FERROVIAIRE
Mots-clés libresSNCB