...

Question et réponse écrite n° : 0248 - Législature : 54


Auteur Jean-Marc Nollet, Ecolo-Groen
Département Ministre de l'Énergie, de l'Environnement et du Développement durable
Sous-département Énergie, Environnement et Développement durable
Titre Les pollinisateurs et à la production agricole.
Date de dépôt11/03/2016
Langue F
Statut questionRéponses reçues
Date de délai18/04/2016

 
Question

Le déclin des pollinisateurs constitue une grave menace pour la production agricole. Une récente étude de la plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques montre qu'en Europe de l'Ouest, les pollinisateurs déclinent en diversité et en abondance. 1. Quelle analyse politique tirez-vous de cette étude? Possédez-vous des chiffres sur la question pour notre pays? 2. Quelle est la valeur de la production végétale attribuable à la pollinisation dans notre pays et ce, dans chaque Région? 3. Dans son rapport, la plate-forme recommande d'inverser le mouvement de simplification des paysages provoqué par les pratiques agricoles actuelles, l'intensification écologiques, la diversification des agrosystèmes et la restauration des habitats natures ou semi-naturels. Quelles sont les mesures que vous avez prises à ce niveau en concertation avec les Régions? 4. La question des nouvelles générations d'insecticides systémiques est également abordée dans l'étude. La recherche récente indique que ces produits ont des effets nocifs pour les abeilles. Quelles mesures avez-vous prises afin de diminuer l'impact de ces produits dans notre pays?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B068
Date publication 04/04/2016, 20152016
Réponse

1. La Plate-forme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) compile et analyse dans ce rapport les résultats d'études existantes, mais ne réalise pas de nouvelles recherches. Ce rapport d'IPBES dégage des tendances globales et régionales alarmantes sur la situation des abeilles et met en avant les zones d'ombre toujours existantes sur leurs causes. Toutefois, ce rapport vient en grande partie confirmer des constats malheureusement déjà connus ou soupçonnés. En ce qui concerne la Belgique, l'étude européenne Epilobee, pilotée en Belgique par l'AFSCA, a permis de confirmer une forte mortalité des abeilles dans notre pays. La mortalité moyenne des abeilles au cours de l'hiver 2012-2013 était d'environ 33 %. La situation des abeilles sauvages n'est pas encore connue pour chacune des espèces. Le programme de recherche BELBEES, d'une durée de quatre ans et financé dans le cadre du programme-cadre fédéral de recherche BRAIN a justement pour objectif de collecter et d'analyser des données sur les changements récents dans les populations d'abeilles sauvages et d'évaluer le rôle respectif des causes présumées de ce déclin, en vue de formuler des propositions concrètes pour restaurer le service de pollinisation. Il devrait ainsi apporter des réponses aux questions suivantes: quelle est l'importance relative de chacune des causes présumées de ce déclin? Quels sont les effets combinés de toutes ou de certaines de ces causes? 2. La valeur de la production végétale attribuable à la pollinisation n'est actuellement pas connue dans notre pays mais les chiffres globaux et européens sont suffisants pour justifier l'importance de cette problématique. C'est pourquoi mes collaborateurs et moi travaillons, en association avec les ministres Borsus et De Block, à un deuxième plan fédéral abeilles. Il convient également de remarquer que ces chiffres ne tiennent pas compte des autres services rendus par les pollinisateurs, en dehors de la production agricole. 3. L'intensification écologique, la diversification des agrosystèmes et la restauration des habitats naturels ou semi-naturels sont des mesures de compétence régionale. Le Groupe de Travail Abeilles, créé dans le cadre du Comité de coordination de la politique internationale de l'environnement (CCPIE) et mandaté par la Conférence interministérielle de l'Environnement (CIE), rassemble des représentants des entités régionales et fédérales compétentes et permet d'assurer une certaine cohérence entre les mesures prises par chaque entité. 4. Pour la réponse à cette question, je vous renvoie à la réponse du ministre Borsus, compétent pour cette matière (Voir question n° 360 du 11 mars 2016).

 
Descripteurs EurovocAPICULTURE | POLITIQUE DE L'ENVIRONNEMENT | PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT | SECTEUR AGRICOLE | INSECTE