...

Bulletin n° : B102 - Question et réponse écrite n° : 1294 - Législature : 54


Auteur Yoleen Van Camp, N-VA
Département Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
Sous-département Affaires sociales et Santé publique
Titre Anti-inflammatoires.
Date de dépôt06/12/2016
Langue N
Publication question     B102
Date publication 20/01/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai13/01/2017

 
Question

The New England Journal of Medicine a récemment relayé une étude relative aux anti-inflammatoires non stéroidiens (AINS). Celle-ci fait suite au nouvel avertissement de la Food and Drug Administration (FDA) au sujet des inhibiteurs COX-2, suspectés d'augmenter les risques de maladies cardiaques. Deux types d'inhibiteurs COX-2 ayant été retirés du marché pour cette raison, il ne restait plus (parmi la nouvelle génération d'AINS) que le célécoxib, au sujet duquel la FDA a ordonné une nouvelle étude. Entre-temps, les prescriptions d'anciennes générations d'AINS, comme le naproxène et l'ibuprofène, ont augmenté. Selon les résultats de l'étude, le célécoxib n'accroît pas les risques de maladies cardiaques et est même supérieur au naproxène et à l'ibuprofène. 1. Quels sont les types d'anti-inflammatoires enregistrés sur le marché belge? Parmi ceux-ci, lesquels sont remboursés et sous quelles conditions? 2. Au total, au cours des cinq dernières années et par Région: a) combien de DQD (doses quotidiennes déterminées) ont été prescrites chaque année? Quel pourcentage concerne une prise orale et quel pourcentage concerne d'autres formes d'administration? Quelles sont-elles? b) combien de patients par an se sont vus prescrire des anti-inflammatoires et pour quelle indication? Pourriez-vous fournir le nombre total puis ventiler la réponse selon la forme d'administration? c) quel est le montant consacré chaque année au remboursement des traitements à base de cortisone? 3. quelles sont les marques les plus souvent prescrites, par forme d'administration? 4. Constate-t-on également une augmentation des prescriptions d'ibuprofène et de naproxène et une baisse de l'utilisation d'inhibiteurs COX-2 en Belgique? 5. Qui prescrit le plus de cortisone, les médecins généralistes, les spécialistes ou les hôpitaux? Quelles quantités précisément? 6. Quelle est la durée moyenne d'un traitement à base de cortisone? 7. Dispose-t-on d'informations quant à la vente libre de cortisone ou vos administrations ignorent-elles le nombre de patients, de DQD ou de traitements à base de cortisone à la charge des patients?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Réponse

1. Les anti-inflammatoires non stéroidiens (AINS) à usage systémique qui sont autorisés et commercialisés en Belgique peuvent être classés comme suit: - dérivés arylacétiques (diclofénac, etc.); - dérivés arylpropioniques (ibuprofène, naproxène, etc.); - dérivés indoliques (indométacine, etc.); - oxicams (piroxicam, etc.); - AINS COX-2 sélectifs (célécoxib, etc.); - nabumétone; - associations d'un AINS et d'un protecteur de la muqueuse gastrique. Le tableau 1 en annexe donne un aperçu des types de médicaments anti-inflammatoires et leur statut de remboursement. 2. Le tableau 2 en annexe donne le nombre de patients, le nombre de doses quotidiennes déterminées (DDD) et les dépenses de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI) pour les AINS pour la période 2011-2015, l'année la plus récente pour laquelle des données complètes sont disponibles dans la banque de données Pharmanet (spécialités pharmaceutiques remboursées et délivrées en officines publiques), repartit par région et voie d'administration. Le nombre de patients n'est disponible que pour les trois dernières années. 98,6 % du nombre de DDD des AINS est administré par voie orale. Les autres voies d'administration sont les injections (0,8 %) et les administrations par voie rectale (0,6 %). Le tableau 3 en annexe donne le nombre de patients, le nombre de DDD et les dépenses INAMI pour les corticostéroïdes pour la période 2011-2015, l'année la plus récente pour laquelle des données complètes sont disponibles dans la banque de données Pharmanet (spécialités pharmaceutiques remboursées et délivrées en officines publiques), repartit par région et voie d'administration. 19,7 % du nombre de DDD des corticostéroïdes est administré par voie orale. Les autres voies d'administration sont les formes dermatologiques (4,6 %), les inhalations (69,1 %), les injections (3,6 %), les formes ophtalmologiques (3,0 %) et les formes otiques (moins de 0,01 %). La banque de données Pharmanet ne contient pas de données sur l'indication pour laquelle un médicament est prescrit. 3. Le tableau 4 en annexe donne un aperçu des médicaments anti-inflammatoires les plus remboursées par voie d'administration. 4. Le tableau 5 en annexe donne le nombre de patients, le nombre de DDD et les dépenses INAMI pour les AINS COX-2 sélectifs, l'ibuprofène et le naproxène pour la période 2011-2015. Il n'y pas de tendance claire dans l'usage des AINS COX-2 durant cette période. En revanche, il y a une croissance légère de la consommation de l'ibuprofène. 5. Le tableau 6 en annexe donne un aperçu du nombre de DDD et les dépenses INAMI pour les AINS et les corticostéroïdes en 2015 par type de prestataire. 6. La durée du traitement varie considérablement en fonction de l'indication. Comme la banque de données Pharmanet ne contient pas d'informations concernant l'indication, il n'est pas possible de calculer la durée de traitement moyenne. 7. Le tableau 7 en annexe donne le nombre de conditionnements et le chiffre d'affaires pour les AINS et les corticostéroïdes vendues par les officines publiques en 2015 (banque de données IMS). Dans les chiffres sont inclus les médicaments remboursables et non-remboursables. Les annexes jointes à la réponse à cette question ont été transmises directement à l'honorable membre. Étant donné leur caractère de pure documentation, il n'y a pas lieu de les insérer au Bulletin des Questions et Réponses, mais elles peuvent être consultées au greffe de la Chambre des représentants (service des Questions parlementaires).

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DE LA SANTE
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DE LA SANTE | RISQUE SANITAIRE | MEDICAMENT