...

Question et réponse écrite n° : 0431 - Législature : 54


Auteur Bert Wollants, N-VA
Département Ministre de l'Énergie, de l'Environnement et du Développement durable
Sous-département Énergie, Environnement et Développement durable
Titre Le potentiel du GNL pour les transports et son utilisation.
Date de dépôt13/02/2017
Langue N
Statut questionRéponses reçues
Date de délai17/03/2017

 
Question

Fluxys déclare que les navires et les camions disposent d'un énorme potentiel d'utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL). Il existe d'ailleurs à cette fin une série de stations-service où l'on peut s'approvisionner en GNL. D'autre part, la question des attentes que l'on peut nourrir par rapport à son utilisation dans les années à venir se pose. 1. De combien de stations-services pour le GNL destinées au transport routier dispose actuellement notre pays, et existe-t-il des projets d'extension de cette capacité? Combien de stations de mazoutage approvisionnent-elles en GNL les bateaux de navigation intérieure et existe-t-il des projets d'extension à cet égard? 2. Combien de camions capables de rouler au GNL circulent-ils actuellement dans notre pays? Merci d'indiquer l'évolution pour les cinq dernières années, sur une base annuelle. 3. Combien de camions capables de rouler au gaz naturel comprimé (GNC) circulent-ils  actuellement dans notre pays? Merci d'indiquer l'évolution pour les cinq dernières années, sur une base annuelle. 4. Comment évolue la consommation du GNL pour les transports? Merci de fournir des chiffres annuels pour les cinq dernières années.


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B108
Date publication 03/03/2017, 20162017
Réponse

1. L'infrastructure de remplissage pour le gaz naturel relève des compétences des Régions. Cependant, je peux répondre à cette question en me basant sur le cadre politique national "carburants alternatifs", qui a été transmis récemment à la Commission européenne dans le cadre de la transposition de la directive européenne 2014/94 du 22 octobre 2014 sur le déploiement d'une infrastructure pour carburants alternatifs. Par ailleurs, suite à la présente question parlementaire, une brève consultation des Régions a été organisée dans le cadre du groupe de travail Concere-Transport (piloté par la Direction générale de l'Énergie du SPF Économie). Voici les réactions de la part des Régions: a) Région flamande: - en Région flamande, il existe deux stations de remplissage GNL opérationnelles pour le transport routier. Il ressort des contacts avec l'organisation sectorielle qu'à l'heure actuelle, deux demandes de permis environnementaux ont été introduites pour deux stations supplémentaires. En cas d'attribution des permis, ces stations deviendraient opérationnelles en 2017; - le GNL peut être ravitaillé à l'aide de camions-citernes dans les ports d'Anvers, de Gand et de Zeebruges. Le ravitaillement a régulièrement lieu à Anvers et à Zeebruges. Dans le port d'Anvers, une concession a été attribuée en 2016 pour la réalisation d'un Hub pour l'Énergie alternative. Cette installation permanente offrira du GNL aux bateaux de rivière, aux petits caboteurs, aux dragueurs et aux remorqueurs. Dans le port de Zeebruges, un deuxième appontement a été mis en service en janvier 2017. Celui-ci servira au transfert de petits volumes de GNL destinés aux navires ravitailleurs et aux feeders. b) Région wallonne: - aucune station de remplissage GNL pour le transport routier n'est opérationnelle en région wallonne. À l'heure actuelle, l'administration wallonne ne dispose pas d'information concrète relative à des projets futurs; - aucune information n'est disponible quant aux lieux de ravitaillement en Région wallonne. c) Région de Bruxelles-Capitale: - à l'heure actuelle, la Région de Bruxelles-Capitale ne dispose pas de station de ravitaillement pour le GNL et il n'existe pas de plan concret en vue de leur installation; - étant donné que le port de Bruxelles se situe dans une zone fortement urbanisée et que le stockage de GNL implique certains risques de sécurité, le port est prudent quant au déploiement d'une infrastructure pour le GNL. Cependant, une installation de GNL dans le port de Bruxelles est prévue à l'horizon 2020. 2. et 3. Les chiffres suivants m'ont été transmis par la Direction pour l'Immatriculation des Véhicules (DIV) du SPF Mobilité et Transports. La banque de données DIV ne fait pas de distinction entre le GNL et le CNG. Il est donc uniquement possible de donner un chiffre général pour le nombre de camions roulant au gaz naturel. 4. Par le biais de l'Observatoire de l'Énergie de la Direction générale de l'Énergie (SPF Économie), j'ai pu obtenir les chiffres suivants relatifs à la consommation de GNL pour le transport routier: - 2014: 215.095 kg; - 2015: 608.398 kg; - 2016: pas encore disponible. Les premières données disponibles datent de 2014, sur base de la consommation des deux stations GNL opérationnelles en Belgique. À l'heure actuelle, les chiffres de la consommation de GNL pour la navigation maritime / navigation intérieure ne sont pas encore disponibles auprès de l'Observatoire de l'Énergie.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocGAZ | GAZ NATUREL | NAVIGATION FLUVIALE | POLITIQUE DES TRANSPORTS | TRANSPORT DE MARCHANDISES | VEHICULE UTILITAIRE | CARBURANT