...

Bulletin n° : B108 - Question et réponse écrite n° : 2076 - Législature : 54


Auteur Sabien Lahaye-Battheu, Open Vld
Département Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges
Sous-département Mobilité, Belgocontrol et SNCB
Titre L'accès à internet dans les trains.
Date de dépôt23/01/2017
Langue N
Publication question     B108
Date publication 03/03/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai24/02/2017

 
Question

À la suite de votre réponse à une question précédente sur l'adjudication du projet pilote d'internet sans fil dans les trains mené du 25 février au 25 mai 2016, j'aurais encore aimé obtenir une réponse à la première question ci-dessous, à laquelle vous n'avez pas répondu précédemment, ainsi qu'à une série de questions supplémentaires (question n° 1669 du 9 août 2016, Questions et Réponses, Chambre, 2016-2017, n° 100, p. 453). 1. Sur la base de quels critères le marché a-t-il été attribué aux entreprises Icomera et Nomad Digital, et non à la firme Dimension Data? 2. Le 19 octobre 2016 en commission de l'Infrastructure, vous avez affirmé que depuis la clôture du projet pilote, nous ne disposions toujours d'aucun chiffre officiel concernant les investissements nécessaires et les frais annuels liés aux volumes de données téléchargées et à la maintenance. Ces chiffres sont-ils à présent disponibles? Pourriez-vous les communiquer? 3. Le déploiement de l'accès gratuit à internet dans les trains n'étant peut-être pas financièrement réalisable à l'heure actuelle, envisage-t-on d'explorer la piste du financement de cet accès par de la publicité ou par le biais d'une participation financière partielle des voyageurs (lorsqu'ils ont atteint un certain volume, par exemple)? Dans l'affirmative, quel est le calendrier prévu? Dans la négative, quelles sont vos considérations à cet égard? Quelles sont les éventuelles bonnes pratiques appliquées dans ce domaine à l'étranger? 4. Dans le cadre du projet pilote, les réseaux 3G et 4G existants ont été utilisés. D'autres pistes seront-elles explorées? Dans l'affirmative, lesquelles? Dans la négative, pour quelles raisons? 5. S'agissant de l'accès à internet dans les gares, vous avez indiqué le 19 octobre 2016 en commission de l'Infrastructure que la SNCB commencerait par examiner la faisabilité technique d'une scission des réseaux de la SNCB et d'Infrabel ainsi que le coût y afférent. Une consultation du marché a été lancée à cet égard et donnera lieu à une attribution dans le courant du mois de novembre. La SNCB poursuivra le développement de sa stratégie de réseau en fonction des résultats de cette analyse. Les résultats de cette analyse sont-ils déjà connus? Dans l'affirmative, pourriez-vous me les communiquer? Dans la négative, quand le seront-ils? 6. Le taux de couverture actuel le long des voies pose également question. Les voyageurs constatent en effet des coupures fréquentes de leur connexion internet. Des initiatives ont-elles déjà été prises ou sont-elles prévues pour améliorer la situation à cet égard? Dans l'affirmative, lesquelles? Dans la négative, comptez-vous entreprendre des actions en la matière?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B120
Date publication 07/06/2017, 20162017
Réponse

1. La SNCB me communique que le cahier spécial des charges a été subdivisé en deux lots: - Lot 1: solution repeater; - Lot 2: solution qui consiste à convertir la 3G/4G à l'extérieur du train en WIFI à bord du train. Le cahier spécial des charges prévoyait que pour chaque lot, deux soumissionnaires seraient sélectionnés pour réaliser le projet pilote. Toutes les offres reçues concernaient le lot 2. Aucune offre n'a été déposée pour le lot 1. Pour ce cahier spécial des charges, les critères d'attribution suivants ont été appliqués: - qualité de la solution technique: 55 %; - méthode du projet, équipe et approche: 35 %; - prix: 10 %. Les critères pour la qualité de la solution technique et du project management ont été jugés par trois évaluateurs indépendants. Les points suivants ont été obtenus par les trois soumissionnaires, à savoir: Il a été décidé d'attribuer le projet à Icomera et à Nomad Digital. 2. Il n'y a pas encore de chiffres officiels de disponibles, étant donné que le conseil d'administration de la SNCB n'a pas encore pris de décision concernant ce projet. 3. Il est correct d'affirmer qu'installer Internet à bord du train comporte des investissements et des coûts opérationnels importants. La SNCB examine pour le moment les possibilités permettant de réduire ces coûts et/ou générer des recettes. Il est possible qu'une utilisation supérieure à un volume donné devienne payante, ou que la bande passante ou la vitesse proposée aux voyageurs de la 1ère classe soit supérieure à celle de la 2ème classe. 4. La SNCB a obtenu des résultats positifs avec son projet pilote, tant au niveau de la performance technique du système qu'au niveau de la perception des voyageurs. Les réseaux 3G/4G actuels couvrent la plus grande partie des lignes ferroviaires. Cette technologie constituera en principe la base d'un déploiement éventuel d'Internet à bord du train. 5. Les résultats de cette enquête sont attendus pour le 3ème trimestre de 2017. 6. Une cause majeure expliquant la perte de connexion internet est le fait que le train forme une "cage de Faraday"; de ce fait, l'intensité du signal 4G s'affaiblit fortement ou disparaît totalement à bord du train. C'est pour cette raison que le voyageur se retrouve souvent avec une connexion Internet plus lente (2G+/EDGE) ou n'en a plus du tout. Comme indiqué plus haut, le degré de couverture le long des voies et certainement sur les grandes lignes est bien meilleur. L'élaboration technique du projet pilote (via les antennes externes qui "font rentrer" le signal dans la voiture) offre une solution au problème de la "cage de Faraday". Par ailleurs, la SNCB travaille en étroite collaboration avec l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) pour déterminer comment parvenir à une couverture encore meilleure (et une capacité supérieure), à l'avenir le long des lignes ferroviaires.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DES TRANSPORTS
Descripteurs EurovocPOLITIQUE DES TRANSPORTS | TELECOMMUNICATION SANS FIL | SERVICE | TRANSPORT FERROVIAIRE | INTERNET
Mots-clés libresSNCB