...

Bulletin n° : B116 - Question et réponse écrite n° : 1472 - Législature : 54


Auteur Elio Di Rupo, PS
Département Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique
Sous-département Affaires sociales et Santé publique
Titre La polymédication chez les personnes âgées.
Date de dépôt23/03/2017
Langue F
Publication question     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Statut questionRéponses reçues
Date de délai02/05/2017

 
Question

Le journal Le Soir révèle, dans son édition du 17 mars 2017, le problème de la polymédication chez les personnes de plus de 75 ans. Dans le même article, le docteur Dumont de la commission gériatrie de la Fédération Wallonie-Bruxelles estime que la surconsommation est due à un mauvais usage des médicaments, tant du côté des patients que des prescripteurs. Quelles mesures comptez-vous mettre en oeuvre pour améliorer la bonne utilisation des médicaments chez les patients âgés?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B142
Date publication 17/01/2018, 20172018
Réponse

Les médicaments contribuent à une amélioration de la santé et de la qualité de vie. Cependant il est essentiel qu'ils soient utilisés de manière correcte et uniquement si nécessaire. Pour souligner l'importance d'un usage rationnel et d'un bon usage des médicaments, l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps) a lancé une campagne Un médicament n'est pas un bonbon. Cette campagne met en garde contre le fait qu'un médicament peut être inefficace, voire nocif pour la santé s'il est utilisé sans respecter l'avis du médecin ou du pharmacien et sans tenir compte de la notice d'utilisation. Le médecin et le pharmacien jouent un rôle important dans l'utilisation des médicaments. Le risque de problèmes de santé augmente avec l'âge. Il va donc de soi que des personnes plus âgées prennent plus souvent des médicaments et en plus grande quantité. Un médecin connaît les antécédents médicaux d'un patient et sait quels médicaments il prend. Il est donc le mieux placé pour proposer un traitement à la mesure du patient. Le pharmacien conseille également le patient au moment où il vient chercher le médicament. Des informations importantes pour un bon usage des médicaments se trouvent également dans la notice. C'est pourquoi nous soulignons toujours l'importance de lire la notice avant de prendre un médicament. Les notices des médicaments se trouvent sur le site web de l'afmps. La disponibilité numérique de ces documents permet d'afficher la notice en plus grands caractères, ce qui est certainement un avantage pour les patients plus âgés. Spécifiquement à l'attention des personnes âgées, un formulaire de soins aux personnes âgées a été rédigé comme un guide pour la prescription de médicaments à des patients âgés. C'est un document évolutif, rédigé par des médecins généralistes et des pharmaciens, pour tous les prestataires de soins. Ce formulaire contient entre autres des points d'attention généraux pour le bonnes pratiques de prescription et contient également des directives pour éviter une polymédication inutile et potentiellement dangereuse. L'effet de cascade lors de la prescription de médicaments est en effet un problème fréquent en gériatrie. Pour éviter cela, il faut toujours vérifier chez les personnes âgées si les plaintes et les symptômes sont consécutifs à l'ajout d'un médicament à un schéma de médication déjà existant ou à un changement de dose. Un effet indésirable d'un médicament peut être vu comme un nouveau problème médical pour lequel un nouveau médicament est donc prescrit. Dans de pareils cas, il est préférable de chercher une alternative plutôt que de prescrire un nouveau médicament. Un groupe de travail des administrations fédérales de santé également travaille sous la conduite du Centre Fédéral d'Expertise des Soins de Santé (KCE) à un plan national d'Evidence Based Practice afin de coordonner et de rationaliser les initiatives des différentes organisations et administrations actives dans ce domaine. L'usage rationnel des médicaments chez les personnes âgées en constitue un élément important. Enfin, il faut citer le Plan d'action en matière de contrôle des soins de santé 2016-2017 élaboré à ma demande par l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI) et les partenaires concernés par les soins de santé. Le Conseil général de l'INAMI a approuvé ce plan le 18 juillet 2016. Le Plan d'action comporte, outre des mesures structurelles et des mesures s'inscrivant dans le cadre de la lutte contre la fraude, neuf mesures de promotion de l'efficacité des soins de santé. La problématique de la polymédication chez les personnes âgées y figure comme une des neuf mesures de promotion de l'efficacité des soins de santé. Tous les médecins généralistes et les centres de soins résidentiels recevront un feed-back individualisé concernant le comportement prescripteur de médicaments. Les médicaments prioritairement visés dans ce feed-back sont les psychotropes, les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), les produits gastro-protecteurs et les médicaments cardiovasculaires. Ces données seront générées grâce à une collaboration entre l'INAMI et l'AIM (Agence intermutualiste).

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE DE LA SANTE
Descripteurs EurovocPERSONNE AGEE | POLITIQUE DE LA SANTE | MEDICAMENT | SOIN DE SANTE