...

Question et réponse écrite n° : 0707 - Législature : 54


Auteur Anne Dedry, Ecolo-Groen
Département Ministre des Classes moyennes, des Indépendants, des PME, de l'Agriculture, et de l'Intégration sociale
Sous-département Classes moyennes, Indépendants, PME, Agriculture et Intégration sociale
Titre La mortalité des veaux.
Date de dépôt29/03/2017
Langue N
Statut questionRéponses reçues
Date de délai02/05/2017

 
Question

Il ressort d'une étude réalisée par le bureau d'étude néerlandais Gezondheidsdienst voor Dieren (GD) que la mortalité des veaux a sensiblement augmenté aux Pays-Bas ces dernières années, un veau sur sept n'atteignant pas son premier anniversaire. Ces chiffres ne comprennent pas les veaux morts nés ni ceux qui ont péri 72 heures après leur naissance, qui représentent un taux de mortalité de 8%. En 2009, la mortalité des veaux âgés de trois jours à un an s'élevait encore à 9%. En 2015, elle est passée à 13,3%. La mortalité des veaux serait beaucoup moins élevée dans les entreprises où les animaux ne sont pas d'emblée séparés de leur mère après la naissance. Bien que cette donnée ne découle pas des résultats chiffrés de l'étude de GD, l'organisation de protection des animaux "Dier en Recht" en déduit qu'il existe un lien de causalité entre la hausse du taux de mortalité et les économies d'échelle réalisées dans le secteur. Si la plus grande coopérative laitière néerlandaise reconnaît que le taux de mortalité des veaux est préoccupante, elle n'ose pas se prononcer sur les causes du phénomène.  1. Savez-vous si les chiffres relatifs à la mortalité des veaux sont similaires en Belgique? Dans l'affirmative, la Belgique est-elle également confrontée à une hausse du nombre de morts précoces chez les veaux? Dans l'affirmative, comment expliquez-vous ce phénomène? 2. Les chiffres indiquent-ils une prédominance du nombre de morts chez les taurillons, moins intéressants sur le plan économique? 3. La Belgique et les gouvernements des entités fédérées mènent-elles une politique préventive en matière de lutte contre la mortalité des veaux?


 
Statut 1 réponse normale - normaal antwoord - Réponse publiée
Publication réponse     B116
Date publication 05/05/2017, 20162017
Réponse

1. Il est difficile d'effectuer une comparaison précise car nous ne connaissons pas la base du calcul effectué par le bureau d'études néerlandais "Gezondheidsdienst voor Dieren" (GD). En outre, l'élevage belge de bovins est fondamentalement différent de l'élevage néerlandais. Aux Pays-Bas, l'élevage se concentre presque exclusivement sur les vaches laitières. En Belgique, par contre, environ la moitié des vaches sont des vaches allaitantes, de la race Blanc Bleu Belge. En Belgique, les chiffres reprenant le pourcentage de mortalité des veaux de moins de un an sont repris dans le tableau ci-dessous. Ces pourcentages sont calculés selon la formule suivante: [Nombre de bovins nés dans l'année X et morts avant l'âge de 1 an / Nombre de bovins nés dans l'année X] x 100 Nous constatons donc également une légère augmentation des chiffres entre 2014 et 2015. Les causes peuvent en être multiples. Aucune étude ne permet, à ma connaissance, d'en pointer la cause précise, mais les éléments suivants y contribuent certainement de manière significative: - en Belgique, les veaux doivent être identifiés au plus tard à l'âge de 7 jours, conformément à la législation européenne. Il n'y a pas de données disponibles sur la mortalité entre la naissance et le moment de l'identification. Il apparaît cependant que, pour des raisons liées aux conditions d'octroi de certaines primes européennes liées à la PAC, les éleveurs ont beaucoup plus tendance à boucler et enregistrer les veaux très jeunes, et parfois même s'ils meurent dans les premiers jours de vie, ce qui augmente artificiellement les chiffres, puisque ces veaux identifiés entrent alors dans les statistiques; - dans le cadre du programme officiel de lutte contre la diarrhée virale bovine (BVD) actuellement en cours en Belgique, de jeunes veaux qui sont porteurs permanents du virus à l'origine de cette maladie sont, le plus rapidement possible après le diagnostic, éliminés de l'exploitation afin d'éviter toute propagation ultérieure du virus. Dans certains cas, cela se fait par euthanasie, sachant que l'animal présente un risque élevé de développer la maladie et d'en mourir. Cela a donné lieu ces 2 dernières années à une augmentation des notifications de la mortalité des veaux dans l'exploitation de naissance. D'autres maladies peuvent aussi temporairement provoquer une mortalité plus élevée. 2. Le taux de mortalité des veaux mâles est toujours supérieur à celui des veaux femelles. Cela s'applique aussi bien aux veaux de vaches laitières que de vaches allaitantes. Il convient de faire remarquer que les veaux mâles de la race Blanc Bleu Belge ont une valeur économique élevée. 3. La santé des animaux est un point d'attention continu. La situation sanitaire de nos troupeaux bovins est devenue très favorable depuis quelques années, grâce notamment aux programmes de luttes menés contre différentes maladies. Cette situation a permis de réorienter les politiques, et les moyens budgétaires qui y sont consacrés, vers beaucoup plus de prévention, cette dernière étant devenue le pilier principal des politiques menées au niveau international et belge. Plus spécifiquement pour les bovins, des programmes nationaux de lutte contre la rhinotrachéite infectieuse bovine (IBR) et BVD sont actuellement en cours en Belgique; deux maladies qui peuvent causer une mortalité importante chez les bovins de moins d'un an. À plus long terme, ces programmes feront diminuer le taux de mortalité chez les (jeunes) bovins. Au cours des deux dernières années, cette diminution a déjà été observée chez les veaux, provenant généralement de vaches laitières, détenus dans des élevages de veaux d'engraissement. Le développement de mesures préventives globales, liées notamment aux conditions d'hygiène, aux vaccinations et à la biosécurité, fait également partie des priorités politiques de mes services, notamment en vue de réduire l'utilisation des antibiotiques et d'améliorer de manière constante la santé des animaux, en particuliers des plus jeunes d'entre eux, qui sont aussi les plus fragiles.

 
Desc. Eurovoc principalPOLITIQUE AGRICOLE
Descripteurs EurovocELEVAGE | POLITIQUE AGRICOLE | VEAU | BOVIN | BIEN-ETRE DES ANIMAUX